Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir
l'Ecran Miroir
Menu
l'Un des nôtres

l'Un des nôtres

l'Un des nôtres

Kevin Costner à cheval sur fond de soleil couchant dans les contrées verdoyantes et vallonnées du Montana, ça a quelque chose de rassurant, de puissant et de noble qu’on contemple avec un respect mêlé de nostalgie : il y a dans sa silhouette placide, son regard éthéré et son accent traînant un sentiment de normalité, de l’ordre de la tradition ancestrale, qui vous réchauffe et vous enveloppe à l’instar de ces plaids cousus par la grand-mère et patiemment assemblés à partir de vieux bouts d’étoffe élimés par le temps. Instantanément, il évoque en vous de ces souvenirs grandioses, flamboyants et sauvages, de Silverado à Open Range en passant par l’incontournable Danse avec les loups.

l'Un des nôtres

Costner & Diane Lane, c’est pareil : un couple qui semble une évidence, tout de charme et de sagesse ; en eux étincelle encore par moments ce pouvoir de séduction dont ils jouèrent à leurs débuts, sourires aguicheurs et œillades complices, parfois coquins, jamais vulgaires. Et depuis Man of steel, impossible de ne pas penser à leurs séquences de bons parents aimants et attentionnés, appliqués à faire de leur super-enfant trouvé le Messie qui sommeillait en lui.

l'Un des nôtres

Les voici donc à nouveau réunis, toujours à la campagne, environnés de chevaux et menant une vie simple et pacifique. Du Kansas où se situait la ferme des Kent, les voilà au Montana : Kevin est un shérif à la retraite désireux de profiter de la vie, loin du tumulte lié à ses précédentes fonctions.

Synopsis : Après la perte de leur fils, le shérif à la retraite George Blackledge et son épouse, Margaret quittent leur ranch du Montana pour sauver leur jeune petit-fils des griffes d'une dangereuse famille tenue d'une main de fer par la matriarche Blanche Weboy. Quand ils découvrent que les Weboy n'ont pas l'intention de laisser partir l'enfant, George et Margaret n'ont pas d'autre choix que de se battre pour réunir enfin leur famille.

l'Un des nôtres

Ainsi, derrière son visuel proche des westerns contemporain, le film dissimule une aura beaucoup plus psychologique et n’hésite pas, selon la volonté du réalisateur, à mêler les genres, entre road-trip et thriller. Plantant sagement sa caméra dans les faubourgs de Vancouver censés reproduire les horizons du Montana, Thomas Bezucha s’attache à nous lancer doucement sur la route périlleuse qui conduira ce couple modèle à affronter des êtres pernicieux : ils ont déjà perdu un enfant, ils ne peuvent plus se permettre de perdre leur petit-fils. D’office, on va aimer ces deux-là, on va souffrir avec eux et on les suivra dans leur périple vengeur, portés par la farouche détermination de Margaret que tempère à grand-peine un George prudent car conscient de ses limites. C'est que George, ex-garant de la Loi, connaît la rouerie et la brutalité des hommes et fera tout pour empêcher que dégénère une situation dont il sait par avance, et avec raison, combien elle peut s'envenimer, pour un oui ou pour un non.

l'Un des nôtres

C’est à travers ces deux personnages merveilleusement interprétés, sans grand effort il faut l’avouer, que l’on va suivre une histoire parfois cousue de fil blanc, qui ne surprendra jamais sauf dans certains excès de violence : on sait très vite ce qu’il adviendra du jeune Indien solitaire que rencontre Margaret et on comprend immédiatement, dès l’apparition sinistre de Blanche, la matriarche, que la confrontation tournera au vinaigre. Cette dernière est également parfaitement campée par Lesley Manville, déjà sublimement redoutable dans un rôle similaire dans la série Harlots.

l'Un des nôtres

L’Un des nôtres n’a pas vocation à révolutionner, voire à choquer. Il s’agit d’un métrage honnête, filmé consciencieusement, mis en valeur par la grâce de ses interprètes principaux et la splendeur des paysages traversés (pour l’anecdote, le cinéphile y retrouvera les décors ayant servi à Brokeback Mountain). Cet homme solide, cette mère courage, cette matrone perfide sauront faire résonner en chaque spectateur quelques souvenirs, éveiller quelques émotions et délivrer quelques messages évidents.

l'Un des nôtres

Privilégiez évidemment la VO proposée par les disques pour jouir pleinement des dialogues souvent bardés de sous-entendus. L’image est particulièrement soignée, avec ces nombreuses scènes nocturnes, au coin du feu, ou sous les lueurs fragiles d’un soleil naissant, qui confèrent une atmosphère singulière à cette quête de réponses qui se mue en équipée sauvage.

l'Un des nôtres

Un drame dans une ambiance de thriller en somme, comme Netflix a su également en sortir (Le Diable, tout le temps notamment).

Si le charme tranquille du couple vedette ou sauvage des paysages naturels de l'Amérique du Nord vous parlent, laissez-vous tenter par sa sortie en DVD & VOD le 29 septembre 2021 avec Universal Pictures France.

Titre original

Let him go

Date de sortie en salles

16 juin 2021 avec Universal Pictures France

Date de sortie en vidéo

29 septembre 2021 avec Universal Pictures France

Date de sortie en VOD

29 septembre 2021

Réalisation

Thomas Bezucha  

Distribution

Kevin Costner, Diane Lane, Lesley Manville & Jeffrey Donovan

Scénario

Thomas Bezucha & Larry Watson d’après son roman

Photographie

Guy Godfree

Musique

Michael Giacchino

Support & durée

Blu-ray Universal (2021) region ALL en 2.39 :1/113 min