Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.

[critique] Titanic : insubmersible

[critique] Titanic : insubmersible

Avatar approche, mon impatience avec. Les 15 minutes que j’en ai vu au cinéma ont été l'une des plus grosses surprises ciné de cette année. Cameron est allé filmer sur une autre planète, tout ce qu'il nous montre existe vraiment. 

Et donc, une séance Titanic m'a permis de combler un peu l'attente. 

Je ne vais pas parler du film puisque tout le monde le connaît et si toi, lecteur hypothétique, tu ne le connais pas, arrête de lire et fonce l'acheter pour le voir. 

[critique] Titanic : insubmersible

Titanic, je l'ai vu 4 fois au ciné. Une expérience comme je n'en ai plus vécu depuis en salle. Alors oui, Star Wars et le Seigneur des Anneaux sont de grands moments au cinéma, les gens communiquent entre eux, on a tous la même passion, l'ambiance est délirante. Mais Titanic peut se vanter de réunir des gens de tous âges, de toutes origines, et de leur faire vivre tout un tas d'émotions ensemble. 

Titanic  gagne à être vu avec d'autres personnes. Sur un immense écran. 

Il est difficile de se rendre compte de ce qu'est réellement Titanic si on le voit pour la première fois à la télé. 

Il y a une barrière qui a été franchie, entre le film et le public. Le film nous montre un panel du monde, une sorte de miniaturisation, de métaphore, et c'est exactement le même panel que l'on retrouve dans la salle de cinéma. Je ne sais pas vraiment l'exprimer mais tout le monde aura compris. 

[critique] Titanic : insubmersible

Titanic se vit. 

Cameron n'était pas un réalisateur qui comptait pour moi avant ce film. J'adore ses films, Terminator 2 est une réussite, Aliens aussi... mais ce n'est pas pour autant que j'attendais Titanic avec impatience. 

Je suis allé le voir avant tout pour son histoire. Et j'ai (re)découvert James Cameron, si je peux dire. Je ne le pensais pas aussi fort. Ce gars est intelligent. Très intelligent. Il sait mettre en valeur son travail et le travail des autres. Il a une totale confiance en son film. Il dirige ses acteurs d'une manière absolument prodigieuse et, mieux, il sait raconter une histoire. 

J'avais même oublié que le bateau coulait. Je suivais l'histoire sans penser au reste. C'est fort. 

[critique] Titanic : insubmersible

Quand on regarde Titanic (et encore plus si on le regarde de nos jours), il ne faut pas être cynique. A ce moment là, on est à fond dedans : la musique, la photo, tout est sublime. 

Je ne supportais pas ses détracteurs à l'époque (qui bien souvent d'ailleurs ne l'avaient pas vu), je n'aime pas non plus entendre les gens aujourd'hui qui méprisent encore le film. 

C'est un film magique, inoubliable, un classique. 

Le DVD est correct, le son surpuissant, l'image plutôt bien définie. Le blu-ray est une réelle splendeur à tous les niveaux! 

Titre original

Titanic

Date de sortie en salles

7 janvier 1998 avec UFD

Date de sortie en VOD

13 septembre 2012 avec 20th Century Fox

Date de sortie en vidéo

2 septembre 1999 avec 20th Century Fox

Photographie

Russel Carpenter

Musique

James Horner  

Support & durée

DVD Fox (2003) zone 2 en 2.35:1 / 194 min

Un film sur l’art dans le déguisement d’un naufrage à grand spectacle.

Luc VANCHERI, "Cinéma & Peinture", Armand Colin 2007

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A

bon au risque d'apparaitre encore pour le méchant, j'ai détesté Ttanic. Non pas pour sa romance ( si vous saviez ma capacité lacryale au cinéma..:!)
déjà à l'époque Di Caprio me sortait par les yeux. (aujourd'hui je le défend comme jamais!), Kate ne me touchait nullement par sa beauté (aujourd'hui j'en suis un peu amoureux, et cedepuis Eternal
SUnshine!!!) et Cameron ne m'épate pas. u grand spectacle, ça ne me suffit pas en fait. Malgré les effets spéciaux, j'ai trouvé la trame forcée et un peu grossière. Je ne comprend toujours pas
comment il peut crever à la fin (mais quelle conne, meme si les fans vont me pondre une explication, ca pue le romantisme américain). Quitte à être romantique je préfère friedrich).
Voilà j'ai fait mon méchant.
Tien j'ai deux notes sévères à donner:
Away we Go: 1.5/5
L'imaginarium du Dr parnassus: 2.5/5.
les détails dans les critiques bien sur!


Répondre
J

Oui c'est tout à fait ça. C'est le premier film que je suis allée voir deux fois au cinéma. J'ai hâte de le revoir en Blu-Ray même si tu as raison rien ne vaut le ciné...


Répondre
V

Je suis un peu comme Nico mais j'ai longtemps hésité à y aller. J'en entendais parler partout et ça me gonflait un peu. Force m'a été de constater l'impact émotionnel d'une grande oeuvre,
rigoureusement construite et doté d'interprètes au sommet.


Répondre
B

content de l'avoir vu au ciné et d'avoir participé à l'évènement que c'était à l'époque mais j'en garde pas un souvenir impérissable (même si lorsqu'il passe à la TV, j'en mate tjs un morceau).
Je crois que la hurlante de Céline qu'on nous rabachait m'a aussi un peu dégouté... :)


Répondre
J

jolie déclaration d'amour à ce film qui m'avait impressionné à l'époque pour sa qualité technique, un peu moins pour sa romance. Tu me donnes envie de le revoir en tout cas !


Répondre
T


perso je l'ai vu quelques fois et j'ai dû mal à apprécier ce film. Je comprends qu'on puisse aimer, mais j"accroche pas !



Répondre
V

J'ai vu le film 11 fois en salles. J'ai toujours adoré même à l'époque où certains bien pensant considéré que c'était une honte d'aimer ce film (tout ca parce qu'il a eu du succès). Un grand film
:)


Répondre