Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.

[critique] Mesrine : l'Instinct de mort

[critique] Mesrine : l'Instinct de mort

Porter à l'écran la vie d'un malfrat est une arme à double tranchant : les péripéties inévitables que va traverser le faux héros pour en arriver à sa célébrité de criminel sont toujours fascinantes à regarder, mais le risque est bien souvent d'altérer un peu la réalité pour adoucir le caractère, biaiser le propos et rendre le personnage bien plus humain et sympathique qu'il ne pouvait l'être. Cette "héroïsation" atteint souvent ses limites, surtout si l'interprétation est bonne. Du coup, je m'attendais, honnêtement, à quelque chose de moins maîtrisé et cohérent que ça.

 

 

 

[critique] Mesrine : l'Instinct de mort

En fait, à part çà et là quelques mouvements frénétiques (lors des séquences de braquages notamment), la caméra sait tempérer son dynamisme en cadrant serré et en ménageant quelques beaux mouvements fluides et expressifs. Cela permet ainsi de mieux assimiler la progression étonnante de cet individu qu’on croyait connaître.

 

Comme peu de temps auaravant dans le film sur Spaggiari (Sans arme, hi naine, ni violence de Jean-Paul Rouve – 2007), Richet use de séquences en split-screen de façon maligne sans que ce soit barbant (au contraire, j'aime assez car cela donne un certain cachet et rappelle instantanément et sans effort l’ambiance de ces années-là) ; le générique, en outre, va plus loin dans le point de vue puisque les différents écrans, au lieu de découper l'action suivant les angles, montre la même mais sous différentes prises (les mouvements ne sont pas synchrones) : un peu tape-à-l'oeil mais incontestablement fascinant. On a affaire à du cinéma plutôt efficace mais également bien pensé, parfois même élégant.

[critique] Mesrine : l'Instinct de mort

La bande originale est réussie et très agréable à l'oreille, accompagnant à merveille

une bande son tonitruante qui enrobe un panel d’acteurs assez convaincants. Cassel est percutant et hypnotique, souvent impressionnant d’aisance. Ajoutez également une jolie photo, et surtout un rythme effréné sur un découpage temporel habile – qui s'avère tout de même moins sensible dans le second volet, plus lourd et didactique, plus chargé dramatiquement aussi.

 

Après, il nous reste à digérer l'image d'une pourriture qui, par la magie d'un cinéma assez complaisant, et malgré quelques accès insupportables (la scène où il braque sa femme est d’une insoutenable violence morale), devient immanquablement séduisant. On se surprend à l'aimer et on s'en veut ou s'en désole. 

Une franche réussite.

Titre original

Mesrine : l’Instinct de mort  

Date de sortie en salles

22 octobre 2008 avec Pathé Distribution

Date de sortie en vidéo

17 juin 2009 avec Universal

Photographie

Robert Gantz

Musique

Eloi Painchaud

Support & durée

35 mm en 2.35 :1 / 113 min

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V

Merci. Bon réveillon à toi.


Répondre
D

Bonjour Vance, oui ce dyptique est une réussite, surtout le 1er, c'est à l'honneur du cinéma Français. Les Césars sont mérités. Bonne journée.


Répondre
V

Il en sera fait selon votre bon vouloir !


Répondre
A

Ne t'inquiète pas, les notes négatives, c'était juste pour le fun. En même temps, il faut dire que j'ai vu pas mal de pépites de pacotille aussi... ma contribution et mon soutien à l'industrie du
cinéma sans doute ;p

(et je persiste et signe : Noces Rebelles est loin d'être un chef-d'oeuvre - à mon humble avis, bien sûr!).
PS: vous m'avez donné envie de découvrir Mesrine tous et chacun.


Répondre
V

Comme Wade et Fée Paradis, j'ai aussi préfré le premier volet, qui augurait d'une suite plus percutante. Le bilan des deux films est plutôt bon, mais je reste fasciné par le premier.


Répondre
V

Pas grave Audie, tu récupèreras l'adresse quand tu recevras le prochain classement. Merci pour toutes ces notes, mais je ne sais pas vraiment quoi faire des négatives... Et le débat est relancé sur
les Noces rebelles !


Répondre
F

Ah ! On entre dans l'ère de la note négative !

Concernant Mesrine j'ai vraiment accroché pour le premier, le second était plus "grossier" ... En tout cas je pense que les deux sont à voir, ne serait-ce que pour faire un tour à Paris dans ces
années là (la déco, les voitures, les fringues, les coiffures, les journalistes .. tout est kitch !).


Répondre
A

Hello Vance!
Bon, je vais faire ma blonde... je n'arrive pas à trouver ton lien "contact" pour t'envoyer ma petite liste de films adorés (et détestés) de tout 2009, donc je profite de cette zone de commentaires
pour le faire (j'espère que c'est pas trop tard) :

Avatar : 5/5 ++
Démineurs: 5/5 ++
Fish Tank: 5/5 ++
Slumdog Millionaire : 5/5 ++
Inglorious Basterds: 5/5 +
Là-haut : 4,5/5 +
Harvey Milk : 4,5/5 ++
Le Bal des Actrices : 4,5/5 ++
500 jours ensemble: 4,5/5 +
Very Bad Trip : 4,5/5 +
Star Trek : 4,5/5 +
Jeux de Pouvoir : 4,5/5
Solomon Kane: 4,5/5 (je ne me rappelle plus de la note que j'avais mis la dernière fois)
Walkyrie : 4,5/5
Zombieland: 4/5
L'Enquête-The International : 4/5
Yes Man : 3,5/5 + (parce que la scène où Jim Carrey sniffe du piment est juste énorme!)
L'Affaire Farewell : 3,5/5 (à cause de Canet!)
Tellement proches : 3,5/5
Jusqu'à toi : 3,5/5
Les passagers : 3/5 (mais c'est vraiment pcq j'aime bien Anne Hathaway...)
(...) Benjamin Button : 3/5
Les Vies Privées de Pippa Lee : 2/5
Le liseur : 2/5
Ce que pensent les hommes : 2/5
Twilight 1: 2/5

Et les pourris :
L'Abominable Vérité : 0/5 (parce que je sais que Katherine Heigl et Gerard Butler peuvent faire mieux)
Les Noces Rebelles : 0/5 (je ne mets pas moins pcq Leo DiCaprio est un grand acteur. Kate Winslet en revanche...)
Duplicity : -1/5 (et une baffe pour Clive Owen qui fait d'ordinaire de meilleurs choix!)
Rapt: -2/5 (redoublement!!)
Un mariage de rêve : -3/5 (sans commentaires)
Ultimate Game : -3,5/5 (il faut carrément changer d'orientation, là...)
Wolverine : - 3,5/5 (une arnaque!)
The Spirit : -5/5 (l'arnaque du siècle! Une moquerie! Une insulte à l'art du cinéma!)
Meilleures ennemies : NC (j'ai honte d'être allée le voir...)

A bientôt, Audrey


Répondre
V

Salut Audie. Ca y est, tes notes sont dans la boîte. En tous cas, on sait déjà qui est la plus sévère de toutes !
Mais je suis 100% d'accord avec toi pour le Spirit, d'une nullité abyssale.


W


J'ai adoré le 1er volet qui m'a totalement surpris. Par contre le second m'a beaucoup déçu... 2 ambiances complètement différentes pour un diptyque schizophrène!



Répondre
V

PAs la peine de répondre, j'ai lu ton billet et il est extrêmement encourageant.


Répondre