Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] En Route ! - pour le succès chez les petits

[critique] En Route ! - pour le succès chez les petits

[critique] En Route ! - pour le succès chez les petits

Enorme succès aux Etats-Unis, En Route ! est devenu le troisième meilleur démarrage de l'histoire de Dreamworks. Est-ce pour autant un très bon film pour lequel il faut se ruer au cinéma dès sa sortie française ? Pas vraiment, et ce même s'il devrait amuser les spectateurs les plus jeunes.

Alors qu'il vient de créer la surprise outre Atlantique en devenant l'un des plus gros succès de Dreamworks, En Route ! s'apprête à débarquer dans nos salles. Malheureusement, ne vous attendez surtout pas pour autant à un film incontournable pour tout amateur d'animation, car cette nouvelle production lorgne plus du côté d'un « gentil » Turbo que des derniers chefs-d'oeuvre en date, Dragons 2 et Les Croods. En Route ! est un film mineur : aussitôt vu, aussitôt oublié. Cela n'en fait pas, évidemment, un mauvais film, mais il restera dans la catégorie des productions du studio qui ciblent un public relativement précis, à savoir les très jeunes enfants. Les parents ne s'ennuieront pas devant, certes, mais ce n'est pas le genre de film que l'on vous conseille d'aller voir entre potes pour rigoler. Il s'agit d'une histoire très naïve sur la notion de tolérance et de sacrifice, extrêmement prévisible. Probablement consciente de la relative paresse de ce scénario qui plagie presque celui de Lilo Et Stitch (le classique autrement plus poétique et hilarant de Dean DeBlois et Chris Sanders, tous deux débarqués de chez Disney pour réaliser Dragons sorti en 2010), l'équipe fait tout pour masquer le manque d'épaisseur du film et des personnages en y ajoutant une énorme couche de loufoquerie et d'absurde, probablement pour se mettre également les adultes de leur côté. Car lors des premières secondes du film, il faut s'accrocher pour accepter un tel univers fluo aux personnages - encore une foi s- hystériques : on a la sensation que les auteurs nous ont foutu un entonnoir dans la bouche pour y déverser 12 litres de coca et autant de kilos de Mentos avant de nous secouer dans tous les sens pour enfin nous scotcher à notre fauteuil une paire de lunettes 3D collée sur la figure en nous disant : « Vas-y, éclate toi bien, c'est pas grave si t'as pas le temps de tout suivre ! »

C'est à se demander à quoi carburait l'équipe durant la production, mais il n'y avait certainement pas que du sucre dans les cafés. Le problème, c'est que l'on a paradoxalement très rapidement la désagréable impression que le délire apparent du film, cette espèce de trip hallucinogène par instant, est trop cadré pour être « honnête ». Dans le genre « stoner » pour enfants, Bob L'Eponge, Un Héros Sort De L'Eau s'en sort bien mieux. Et puis, on pourrait presque parler d'un « chantage émotionnel », car les auteurs savent y faire ! Pensez donc, « petit chat gras du bide + références à l'humour d'Internet + petit peuple ET tout choupi qui danse en rythme à la fin », c'est comme si on vous obligeait à aimer le film !

Petite parenthèse à propos de la version française, car celle-ci nous a semblé parfois peu à propos, faisant passer le personnage de Oh l'extra-terrestre pour un sous Jar Jar (la traduction en fait des tonnes, rendant le héros complètement con voire énervant). Malgré tout, Dreamworks oblige, En Route ! devrait sans problème satisfaire son public cible, et s'il n'est jamais à la hauteur des meilleurs films du studio, il s'avère tout de même plutôt sympathique et attachant.

 

 

 

Titre original

Home

Mise en scène 

Tim Johnson

Date de sortie

15/04/15 avec 20th Century Fox

Scénario 

Tom J Astle, Matt Ember, Adam Rex & Todd Wilderman

Distribution 

Les voix en VO de Jim Parsons, Rihanna, Steve Martin & Jennifer Lopez ; en VF d'Alex Lutz & Leïla Bekhti

Photographie

 

Musique

Lorne Balfe & Stargate

Support & durée

35 mm / 94 minutes

 

Synopsis : Les BOOVS, aliens à l’ego surdimensionné, choisissent, pour échapper à leurs ennemis jurés les GORGS, de faire de la Terre leur nouvelle planète d’adoption. Mais OH, l’un d’entre eux, va révéler accidentellement la cachette de son peuple... Contraint de fuir, il fait la connaissance de TIF, une jeune fille à la recherche de sa mère. Ensemble, ils vont devenir d’improbables fugitifs embarqués dans l’aventure de leur vie et vont réaliser que les enjeux auxquels ils font face sont beaucoup plus complexes que de simples mésententes intergalactiques…