Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] les Croods : Préhistoire jubilatoire

[critique] les Croods : Préhistoire jubilatoire

les Croods 00

 

La campagne marketing est ratée, les affiches ultra surchargées sont hideuses, les voix françaises donnent envie de fuir les cinémas qui le diffusent, pourtant The Croods est une vraie surprise. Du genre : « Je n'en attendais rien, j'ai eu un superbe film d'animation franchement jouissif. »

C'est un Dreamworks, certes, mais de la trempe de Dragons et des Cinq Légendes. Comme quoi, il n'y a pas que les Shrek chez eux... Comme quoi aussi, la vulgarité traditionnelle des dessins animés de la boîte semble de plus en plus délaissée. Comme quoi enfin, les personnages hystériques qui sautent partout en hurlant des débilités ne font pas tout. 


A y regarder de plus près, on aurait pu (et dû) se douter de la qualité de ce The Croods : Chris Sanders est derrière le projet. Chris Sanders, c'est non seulement le co-réalisateur de ce film, mais également celui des deux énormes chefs-d’œuvre que sont Lilo & Stitch et Dragons. Deux des dessins animés américains les plus réussis, touchants, drôles, de ces dernières années (Pixar mis à part - d'ailleurs Sanders chez Pixar, ça aurait été très intrigant). Et on reconnaît sa patte. Un véritable auteur, au même titre que certains artistes dont on parle un peu plus en ce moment, tel que Tartakovsky. Chris Sanders, c’est à la fois un metteur en scène remarquable, avec un sens du montage et du mouvement absolument incroyable, et un artiste unique, aux créations empruntes de poésie, visuellement folles. The Croods ne fait pas tache à côté des deux autres long métrages précédents. On y retrouve le même rythme, la même précision dans l'animation (les personnages sont animés de manière fluide, mais pour accentuer certains effets - notamment comiques - Sanders n'hésite pas à "saccader" les mouvements), la même énergie. On pense à certains épisodes de Bip-bip et le Coyote, notamment lors de la toute première séquence dans le désert qui présente les personnages, qui les définit dans l'action. On peut même dire que le film se rapproche par instant des Indestructibles, ce qui est un très beau compliment. les-Croods-04.jpg

Entre les mains d'un autre réalisateur, The Croods aurait pu n'être qu'un énième film d'animation en images de synthèse, pas vraiment différent du tout-venant. Entre les mains de Sanders (n'oublions pas Kirk De Micco), le film est un concentré d'humour subtil, jamais vulgaire, à l'esthétique sidérante de beauté. Avec ses animaux délirants, complètement inventés, à la manière des extraterrestres de Lilo & Stitch (en gros, on prend plusieurs caractéristiques facilement identifiables de quelques animaux et on les mixe pour en créer un nouveau - genre baleines à pattes de rhinocéros, poissons-oiseaux, tortues ailées, panthères-hiboux, chiens-lézards, "rats-singes"), The Croods marque les esprits par son identité visuelle. Les décors ne sont pas en reste, délicieusement originaux (le désert de coraux). Transposez dans ce monde préhistorique farfelu des personnages hauts en couleur, bien plus proches de nous que ce que l'on veut bien croire, et vous obtenez un film ultra attachant. Les touches comiques (que ce soient celles provoquées par les inventions et les découvertes des protagonistes, ou les gags visuels – ah, le paresseux !) se démarquent vraiment des autres dessins animés lambda, on y retrouverait presque un esprit proche de Matt Groening (Les Simpson et Futurama).

Je ne veux pas en dire plus, je ne veux pas dévoiler l'histoire (très réussie, et franchement jubilatoire), je ne peux que vous conseiller d'aller vous faire une idée de ce film si mal vendu et qui vaut vraiment le détour. La 3D est belle en plus ! Le film n'est pas parfait car le déroulement général de l'histoire est attendu, mais il vous permettra de passer un très agréable moment de détente, très drôle. The Croods est un film qui donne envie d'être revu dès que vous sortez de la salle, donc vite, précipitez-vous mercredi pour le voir !

les Croods 03

A ne pas manquer. 

 

 

Ma note (sur 5) :

4,5

 


 

 les Croods 01

Titre original

The Croods

Mise en scène 

Chris Sanders & Kirk DeMicco

Production 

Dreamworks

Distribué en France par

20th Century Fox 

Date de sortie France 

10 avril 2013

Scénario 

Chris Sanders & Kirk DeMicco

Distribution 

Les voix de Nicolas Cage, Ryan Reynolds & Emma Stone

Durée 

92 min

Musique

Alan Silvestri

Photographie

Yong Duk Jhun

Support 

70 mm 3D

Image 

1.44:1 ; 16/9

Son 

VOst DD 5.1

 

Synopsis : Lorsque la caverne où ils vivent depuis toujours est détruite et leur univers familier réduit en miettes, les Croods se retrouvent obligés d’entreprendre leur premier grand voyage en famille. Entre conflits générationnels et bouleversements sismiques, ils vont découvrir un nouveau monde fascinant, rempli de créatures fantastiques, et un futur au-delà de tout ce qu’ils avaient imaginé. Les Croods prennent rapidement conscience que s’ils n’évoluent pas… ils appartiendront à l’Histoire.