Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.

Je vais bien, ne t'en fais pas

Vu en DVD, par TWIN

 

Une jeune fille part à la recherche de son jumeau qui a disparu après une violente dispute avec son père. De ce canevas euphémiste, Philippe Lioret tire une œuvre de sentiments murmurés, de rancœurs cachées, de peines inavouées. Mélanie Laurent, nymphe éblouissante dont la beauté, le charisme et le talent la désignent golem schizophrène fait d'une Ava Gardner accessible et d'une Scarlett Johansson chaleureuse, trimballe une aura magnétique pleine de non arrogance et de sourires qui feraient tourner la Terre à l'envers. Un simple regard lui suffit pour exprimer un panel infinis de doutes et de sensations. Son jeu, fabuleux, est à la fois charnel, vivant, bouillonnant et très intellectualisé. Julien Boisselier, attachant d'acharnement triste et juvénile, et Kad Merad, absolument parfait (mais comment pouvait-on en douter ?), pour ne citer qu'eux, le lui rendent bien.


Chronique d'une adolescente mal dans sa peau, et dont cette absence entraine une fuite en avant, JE VAIS BIEN, NE T'EN FAIS PAS multiplie les errances, les détails, les symboles, les mouvements à la richesse signifiante inouïe. Et que dire de ce double uppercut final ? L'émotion qu'il dégage achève ce chef-d’œuvre d'interprétation et de mise en scène sur une terrible note d'espoir désenchanté, dont Lily, la chanson phare, continuera à vous hanter bien après la fin du générique. Courez-y, c'est le film qui m'aura réconcilier avec plus de vingt de cinéma français : la dernière fois que mon pays m'avait fait autant vibrer, c'était GARDE A VUE (Ventura-Serrault-Schneider, 1982).


Bonnes performances techniques, même si l'image, volontairement froide, aurait pu être plus définie. L'un des meilleurs commentaires que j'ai jamais écoutés, prolongement total du film, seconde expérience à renouveler quasi à la suite, est proposé en bonus.

Making-of enjoué, scènes coupées, clip et BA complètement un programme de qualité.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
V

Vu, apprécié et pas encore digéré : c'est parfois touchant, pafois même terriblement émouvant avec deux interprètes vibrant sur un unisson pas évident au départ. Mais surtout, il va chercher au
plus profond de nous ces quelques traces d'affection qu'on chérit, ces moments perdus qu'on croyait oubliés. Magnifique


Répondre
V
Rien que pour Mélanie Laurent et ses yeux...
Répondre
N
Pas vu non plus... pourtant j'ai le DVD qu'on m'a poussé à acheter. Mais c'est vrai que la critique est à peu près unanime pour dire que c'est un excellent film...
Répondre
T
@Cachou : oui, mais j'ai des lacunes à corriger.@Vance : je te l'amène quand tu veux.
Répondre
V
Dire que je n'ai pas vu...
Répondre
C
Aucun film français entre 1982 et 2006 (2007?) ne t'as convaincu? Sérieux?Autrement, un très beau film, une belle BO, tout bien quoi. Et le ton, tellement juste, qui ne joue ni sur un côté racoleur, ni sur une note misérabiliste. Et tiré d'un livre si beau...
Répondre