Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] l’Age de Glace 4 : la Dérive des continents

[critique] l’Age de Glace 4 : la Dérive des continents

l-Age-de-glace-4.00.jpg

Déprogrammé le matin alors qu’il était affiché sur le site internet de notre complexe préféré, c’est finalement l’après-midi, juste après Rebelle et un bon resto que nous avons pu visionner le 4e opus de la saga de l’Age de glace, série de comédies familiales à l’humour bon enfant qui s’étaient petit à petit orientées vers la loufoquerie et l’aventure débridée en délaissant l’émotion et la tendresse du premier épisode. Celui-ci m’avait touché, le dernier en date m’avait bien fait rire avec ses seconds rôles décapants, dont l’incroyable Buck.

Celui-ci s’annonce dans la même veine que le troisième, d’autant que Carlos Saldanha cédait sa place à la réalisation (il n’est plus que producteur exécutif) à deux nouveaux venus qui ont accumulé les situations comiques et accentué encore le caractère clownesque, jusqu’à se lâcher complètement avec la Scratlantide. Quoique légèrement moins rythmé que le Temps des Dinosaures, ce quatrième volet sait ménager ses pauses entre des séquences de haute volée et les clins d’œil à foison (cette fois, on a droit à une resucée habile du Retour du Jedi) et parvient encore une fois à mettre en avant quelques seconds rôles savoureux (la grand-mère de Sid, inénarrable). Cela dit, le côté familial n’est pas en reste, même si le discours un peu trop systématique apparaît pour une fois un peu lourdingue et prévisible (la fille de Manny préfère d’abord se lier à une bande d’ados avant de découvrir leur côté superficiel) ; les sentiments sont également un peu trop appuyés et dégagent un côté mielleux que réussissaient à éviter les précédents numéros de la saga. Dommage car l’animation est exemplaire, et le soin apporté à certaines textures (la glace des nombreux icebergs) est un gage de qualité.

l-Age-de-glace-4.02.jpg

Souvent drôle, délassant et virevoltant, la Dérive des continents fait retomber l’Age de glace au niveau des très bonnes comédies animées sans atteindre l’excellence et la perfection des Pixar. Un film d’animation calibré pour l’été, et réussi au regard de son cahier des charges.


Ma note (sur 5) :

3,8

Note moyenne au Palmarès (juillet 2012) :

3,15


Ice Age : Continental Drift

l-Age-de-glace-4.01.jpg 

Mise en scène 

Steve Martino & Mike Thurmeier 

Genre 

Comédie animée 

Production 

Blue Sky & 20th Century Fox

Date de sortie France 

27 juin 2012

Scénario 

Michael Berg & Jason Fuchs d’après les personnages de Peter de Sève

Distribution 

Ray Romano, John Leguizamo, Jennifer Lopez, Queen Latifah, Nick Frost & Alain Chabat (voix originales) ; Gérard Lanvin, Vincent Cassel, Elie Semoun & Christophe Dechavanne (voix françaises)

Durée 

94 min

Support 

HDDC

Image 

1.44:1 ; 16/9

Son 

VF DD 5.1

 

 

Synopsis : Alors que Scrat poursuit inlassablement son gland avec toujours autant de malchance, il va cette fois provoquer un bouleversement d’une ampleur planétaire… Le cataclysme continental qu’il déclenche propulse Manny, Diego et Sid dans leur plus grande aventure. Tandis que le monde bouge au sens propre du terme, Sid va retrouver son épouvantable grand-mère, et la petite troupe va affronter un ramassis de pirates bien décidés à les empêcher de rentrer chez eux...