Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.


[critique] Moi Moche & Méchant 3

Publié par Nico sur 5 Juillet 2017, 17:39pm

Catégories : #Sur écran : sorties cinéma, #Cinéma 2017, #Sagas & franchises, #Cinéma d'animation, #Universal Pictures

[critique] Moi Moche & Méchant 3

Un troisième opus sans intérêt, tentant de faire du chantage affectif avec son nouveau personnage enfermé dans sa passion pour les 80’s et usant des sempiternels minions pour faire rire des spectateurs probablement lassés par les gesticulations hystérico-régressives de ces machins jaunes devenus le symbole de la ringardise absolue sur les réseaux sociaux. Moi Moche Et Méchant 3 est surtout un film paresseux et opportuniste. Mais bon … ça peut faire le job pour les plus jeunes spectateurs, qui sauront se satisfaire d’un ou deux gags relativement amusants.

[critique] Moi Moche & Méchant 3

Ok la note (voir plus bas) est peut-être un peu sévère.

Mais faut avouer que ce Moi Moche Et Méchant 3 est vraiment un film sans intérêt, qui s’apparente d’avantage à une suite de petits gags plus ou moins inspirés sans réel liant narratif.

Le principal problème, c’est que l’on ne sait finalement pas à qui les réalisateurs s’adressent. Le scénario est bien trop incompréhensible pour le jeune public, à qui le long-métrage est pourtant le plus conseillé, qui ne captera pas les références à la culture pop des 80’s et se lassera de cette histoire rocambolesque de jumeaux, et le film ne parviendra pas à se mettre les parents dans la poche non plus, probablement lassés par les gesticulations hystérico-régressives des minions, qui ne font plus rire grand monde. C’est que ces machins jaunes sont devenus le symbole de la ringardise absolue sur les réseaux sociaux, on les retrouve tellement partout que l’on arrive à une sorte de saturation, et ce qui était à la base un ressort comique plutôt rafraîchissant est dans ce troisième opus un deus ex machina grossier et agaçant. Un peu comme les vignettes humoristiques de Scrat dans L’Age De Glace qui ont eu tendance à phagocyter le récit au fil des épisodes de la saga. Ainsi, chacune de leurs apparitions à l’écran a tendance à taper sur les nerfs, et l’on ne peut qu’être consternés devant le manque d’imagination et de finesse d’auteurs pour qui le mot « banana » répété en boucle et les gags à tendance scato sont censés provoquer l’hilarité.

Toutefois, outre cette paresse scénaristique évidente, il y a aussi un peu d’opportunisme dans ce Moi Moche Et Méchant 3. Les années 80 c’était bien, on le sait, mais faudrait un peu passer à autre chose de temps en temps. Voir le badguy jouer avec des Rubik’S Cubes sur fond de musique pop de l’époque, ça tient plus du chantage affectif que d’un véritable élément narratif indispensable à l’intrigue. C’est une imagerie clairement pensée pour distraire les parents, trop préoccupés à compter les nombreuses et faciles références à leurs années de jeunesse pour se focaliser sur l’intrigue en elle-même, insipide. Le film part tellement dans tous les sens qu’il en oublie l’essentiel, à savoir la relation qu’entretient le héros Gru avec ses 3 petites filles. Elles passent ici au second plan, alors qu’il aurait été plus logique de leur donner encore plus d’épaisseur dans cette suite en renforçant les liens familiaux.

Moi Moche Et Méchant 3 se contente de faire le job comme n’importe

quel dessin animé qui pourrait passer le samedi matin entre deux pubs de jouets pour les plus jeunes, qui sauront apprécier ses quelques gags relativement amusants. Le studio nous a habitués à mieux, même s’il n’arrive toujours pas au niveau qualitatif de ses incomparables concurrents, notamment Pixar.

 

Titre original

Despicable Me 3

Date de sortie en salles

5 juillet 2017 avec Universal Pictures

Date de sortie en vidéo

 

Photographie

 

Musique

Heitor Pereira

Support & durée

35 mm en 2.35 :1 / 90 min

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents