Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] l'Odyssée : à ne pas manquer !

[critique] l'Odyssée : à ne pas manquer !

[critique] l'Odyssée : à ne pas manquer !

Le film français le plus ambitieux de l’année, sur l’une des personnalités les plus célèbres au monde. L’Odyssée de Jérôme Salle est un formidable film d’aventures, évitant l’écueil de l’hagiographie pour dresser le portrait d’un homme complexe et controversé, dont la prise de conscience écologique tardive a fortement été guidée par l’un de ses fils. Décors naturels magnifiques, acteurs exceptionnels, histoire captivante. A ne pas manquer !

En se focalisant sur la relation houleuse (au sens propre comme au figuré) qu’entretenait Jacques-Yves Cousteau avec l’un de ses deux fils, Philippe, Jérôme Salle parvient à dresser le portrait intime de l’une des personnalités les plus célèbres au monde en évitant l’écueil de l’hagiographie, tout en mettant en scène un très grand film d’aventure familial aux images impressionnantes. 

[critique] l'Odyssée : à ne pas manquer !

Le projet était aussi intrigant que casse-gueule, et il fallait bien une équipe pareille pour pouvoir le mener correctement à terme. Probablement le long-métrage français le plus ambitieux de l’année, porté par un réalisateur intransigeant et sans aucun doute un peu fou… ou du moins extrêmement respectueux de son sujet et de ses spectateurs.

En effet, L’Odyssée a non seulement été tourné dans notre langue et avec des acteurs français (ce qui aurait pu ne pas être le cas tant le film a un potentiel commercial énorme à l’international), mais il a été filmé dans des décors naturels afin de rester le plus fidèle possible à la réalité. Très peu d’effets spéciaux générés par ordinateur, hormis dans l’une des toutes premières scènes de plongée sous-marine ayant nécessité l’ajout de poissons qui ne se trouvent malheureusement plus actuellement sur le lieu de tournage [NDLR. En Méditerranée.]. De quoi donner un nouvel argument, concret et révélateur, en faveur de la préservation de la biodiversité, thème récurrent dans le film qui montre un Philippe Cousteau, précurseur en écologie, se battre continuellement contre les fantaisies parfois destructrices de Jacques-Yves Cousteau, toujours plus obsédé par l’image qu’il renvoie à ses admirateurs que par le respect des fonds marins qu’il pollue allègrement afin de satisfaire aux besoins de ses longs-métrages documentaires. 

[critique] l'Odyssée : à ne pas manquer !

En se focalisant sur cette relation père-fils, le réalisateur de Zulu choisit le bon angle pour parler d’une personnalité hors normes, un inventeur de génie, sans tenter de masquer ses faiblesses ni son travail controversé. C’est ce qui rend L’Odyssée captivant, d’autant plus lorsque l’on a grandi avec les films de Cousteau sans mesurer toute la complexité de ce personnage que l’on a eu tendance à idéaliser. En ce sens, La Vie Aquatique était bien plus proche de la réalité que l’on aurait pu croire, surtout en ce qui concerne les interactions de l’équipe sur le bateau face aux exigences d’un commandant en plein délire, malgré un ton parodique évident.

Quoiqu’il en soit, rétablir quelques vérités pour mieux cerner Cousteau n’empêche en aucune façon de continuer à admirer l’ambition d’un homme qui a su s’adapter au fil du temps, notamment en prenant conscience - tardivement certes - des enjeux environnementaux au contact de son fils. Ainsi, L’Odyssée affiche clairement son désir d’être avant tout un grand film d’aventures, en emmenant ses spectateurs dans des endroits reculés et hostiles de la planète, où les acteurs ont pu s’investir à fond dans leur rôle en plongeant parmi les requins ou en affrontant les températures glaciales du Pôle Sud

[critique] l'Odyssée : à ne pas manquer !

Instructif et divertissant, le film saura vous émouvoir et vous émerveiller, tout en vous interrogeant sur votre propre rapport à l’écologie (ce n’est pas le discours le plus prégnant mais il faut avouer que l’on remet en question les bienfaits des documentaires de Cousteau lorsque l’on en connaît mieux le contexte, l’approche anthropomorphique n’étant par exemple plus du tout recommandée lorsque l’on veut sensibiliser aux réels enjeux de la protection de la faune). Ajoutons que la réalisation de Jérôme Salle est remarquable, que les acteurs sont exceptionnels et que la photo est sublime.

Vous comprendrez aisément que le film est à ne pas manquer ! 

 

Titre original

L’Odyssée

Mise en scène 

Jérôme Salle

Date de sortie

12/10/2016 avec Wild Bunch

Scénario 

Jérôme Salle, Laurent Turner & Albert Falco

Distribution 

Lambert Wilson, Pierre Niney & Audrey Tautou

Photographie

Matias Boucard

Musique

Alexandre Desplat

Support & durée

2.35 : 1 / 122 minutes

 

Synopsis : 1948. Jacques-Yves Cousteau, sa femme et ses deux fils, vivent au paradis, dans une jolie maison surplombant la mer Méditerranée. Mais Cousteau ne rêve que d’aventure. Grâce à son invention, un scaphandre autonome qui permet de respirer sous l’eau, il a découvert un nouveau monde. Désormais, ce monde, il veut l’explorer. Et pour ça, il est prêt à tout sacrifier.

[critique] l'Odyssée : à ne pas manquer !