Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.


[critique] Paddington : Rencontre avec Guillaume Gallienne & Hugh Bonneville

Publié par Nico sur 5 Novembre 2014, 14:37pm

Catégories : #Sur écran : sorties cinéma, #Cinéma 2014, #Cinéma d'animation, #Adapté au cinéma, #Au-delà de l'écran : rencontres & entretiens

Lundi 29 septembre, nous avons été conviés à venir assister à la projection de deux extraits de l'un des films les plus attendus de Noël, Paddington, en compagnie de son comédien principal Hugh Bonneville et de Guillaume Gallienne, qui prête sa voix à l'ours dans la version française.

Les aventures de Paddington, l'ours le plus célèbre de la littérature britannique, seront donc à découvrir sur grand écran dès le 8 décembre prochain. Une adaptation pas si étonnante - compte-tenu de l'incroyable popularité dont jouit le personnage aux bottes en caoutchouc et au grand chapeau - que l'on attend avec une certaine impatience. Il faut dire qu'en plus du matériau original qui est ultra mignon, il y a derrière ce projet David Heyman, le producteur d'Harry Potter et Gravity. De quoi rassurer les plus sceptiques, l'homme ayant probablement dans l'idée de lancer une nouvelle franchise tout public. Ainsi, alors que les effets spéciaux ne sont pas encore totalement peaufinés, nous avons eu le privilège de nous rendre chez Studiocanal pour y voir une bande annonce et deux extraits de ce qui s'annonce déjà comme le film idéal pour Noël. Une présentation qui s'est déroulée en compagnie des élégants Hugh Bonneville (Notting Hill, Monuments Men) et Guillaume Gallienne, le premier interprétant ici le rôle principal Mister Brown, tandis que le second prêtera sa voix à Paddington himself. Deux acteurs relativement improbables dans cet exercice (Hugh Bonneville nous ayant confié qu'il n'avait jamais travaillé dans ce genre de superproduction nécessitant de donner la réplique à des bâtons ou à des doublures en lieu et place d'un interlocuteur en toute logique numérique, comprenant mieux désormais ce que certains ont vécu avec Star Wars !) mais qui donnent une certaine crédibilité au film, la Royal Shakespeare Company rencontrant ainsi la Comédie Française.

Mais l'occasion était trop belle pour revisiter un classique de leur enfance. Celle de l'acteur de Dowtown Abbey en tous cas. Et si, pour Hugh Bonneville, « Paddington fait partie de l'ADN des Anglais », il n'en était pas forcément de même pour le français Guillaume Gallienne, qui nous a rassurés en nous déclarant toute son affection pour son pays d'adoption (il y a passé une partie de sa jeunesse) et son admiration pour le respect des codes et des traditions, qui semble être une composante des aventures de cet ours péruvien chez la famille Brown. Ce à quoi l'auteur de Guillaume & Les Garçons, A Table ! s'est empressé d'ajouter que le film n'allait pas pour autant « être folklorique », le message se voulant avant tout universel : il s'agira pour l'ours de trouver un foyer, pas au sens littéral - c'est-à-dire avoir un toit -, mais plutôt une place dans un groupe (et qu'importe qu'il s'agisse d'une espèce différente en l'occurrence, puisque le personnage n'est jamais montré du doigt). Hugh Bonneville ayant accepté de faire le film parce que le script ne ternissait pas « ce joyau de son enfance », Guillaume Gallienne avoue que sa motivation première reste le fait de pouvoir enfin montrer l'un de ses films à son fils de 7 ans et demi. Il semble que cela ait été aussi le cas de Nicole Kidman, d'autant qu'elle ne s'est aperçue que plus tard qu'elle allait devoir jouer la méchante. En revanche, difficile de parler davantage du film avec Guillaume Gallienne, son travail de doublage n'ayant pas encore commencé. On lui fait confiance, il avait fait un excellent Mr Peabody.

Difficile également de se faire un premier avis à partir des courts extraits qui nous ont été projetés. Le projet souffle le chaud et le froid. D'un côté, une bande annonce qui n'attire pas du tout, l'humour « grossier » et facile faisant franchement craindre un divertissement qui ne respecte pas le ton adorable si caractéristique des aventures de l'ours, de l'autre, deux extraits à la direction artistique magnifique, très drôles et poétiques. Hugh Bonneville ayant tenu à nous expliquer que le film s'équilibrera avec un tiers du temps accordé aux gags et les deux autres tiers à l'aspect attendrissant de l'oeuvre originale, on ne peut qu'attendre ce Paddington avec une certaine impatience. Quoi qu'il en soit, nul doute que de nombreux enfants désireront eux aussi un ours comme Paddington pour Noël, « on va commencer par le teckel ! » plaisante Guillaume Gallienne, avant d'ajouter « et il y aura d'autres enfants qui voudront bien adopter Nicole Kidman ! ». En cas de succès, une suite serait bien évidemment prévue.

 

 

Titre original

Paddington

Mise en scène 

Paul King

Date de sortie

03/12/14 avec Studiocanal

Scénario 

Hamish McColl & Paul King d'après les livres de Michael Bond

Distribution 

Hugh Bonneville, Sally Hawkins, Jim Broadbent, Julie Walters, Nicole Kidman, Ben Whishaw & Guillaume Gallienne

Photographie

Erik Wilson

Musique

 

Support & durée

 

 

Synopsis : Paddington raconte l'histoire d'un jeune ours péruvien fraîchement débarqué à Londres, à la recherche d'un foyer et d'une vie meilleure. Il réalise vite que la ville de ses rêves n'est pas aussi accueillante qu'il croyait. Par chance, il rencontre la famille Brown et en devient peu à peu un membre à part entière.

 

 

 

[critique] Paddington : Rencontre avec Guillaume Gallienne & Hugh Bonneville

Paddington fait partie de l'ADN des Anglais.

Hugh Bonneville

[critique] Paddington : Rencontre avec Guillaume Gallienne & Hugh Bonneville

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents