Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.


critique] l'Incroyable Histoire De Winter Le Dauphin 2

Publié par Nico sur 23 Septembre 2014, 17:24pm

Catégories : #Sur écran : sorties cinéma, #Cinéma 2014

Un joli « conte » fondé sur une histoire vraie, qui a le mérite de s'adresser aux enfants sans les prendre pour des idiots. L'Incroyable Histoire De Winter Le Dauphin 2 est bourré de maladresses, notamment dans sa vision presqu'idyllique de la vie des dauphins dans cet hôpital/zoo et dans sa propension à verser de temps en temps dans la guimauve, mais il fonctionne pourtant admirablement bien pour qui cherche un divertissement familial de qualité et éducatif.

La note (voir plus bas) est certes un peu haute, objectivement Winter 2 a des allures de téléfilm et s'adresse presqu'exclusivement aux plus jeunes, mais il est suffisamment bien réalisé pour demeurer un spectacle familial plus que recommandable. Il faut dire que le postulat de départ de cette suite, à savoir la nécessité pour un dauphin captif de cohabiter avec un congénère afin qu'il puisse être gardé légalement par la structure  qui l'accueille (un hôpital pour espèces aquatiques), s'avère franchement captivant dans sa description d'un univers finalement méconnu du public, et dont le fonctionnement ultra réglementé n'est quasiment jamais abordé dans les fictions s'y déroulant généralement. En cela, Winter 2 a un petit aspect éducatif très enthousiasmant.

Bien entendu, cette histoire à base de méandres juridiques ne constitue qu'un fil conducteur relativement diffus car les auteurs savent pertinemment bien que leurs spectateurs sont en majorité des enfants et se voient donc obligés d'ajouter diverses sous intrigues entre les plus jeunes protagonistes du film pour maintenir leur intérêt tout du long. Malheureusement, celles-ci sont pour la plupart peu inspirées, et semblent uniquement servir de moyen « facile » d'identification. Ainsi, si l'enjeu principal du long-métrage reste passionnant, il est trop souvent mis de côté au profit de petites vignettes inutiles ou dispensables car versant un peu dans la guimauve. Les deux petits héros du premier film de 2011 sont désormais ados et prennent une part encore plus importante dans l'aventure mais leurs relations manquent encore d'épaisseur et sont à la limite (sans la dépasser) d'être niaises. Cela fait certes plaisir de ne pas trouver dans ce film de personnages manichéens, mais lorsque l'on a la sensation que tout le petit monde de la clinique Clearwater est d'une infinie gentillesse et que les grands docteurs de renoms discutent sans sourciller avec des jeunes ados de 12 ans à propos des décisions qu'ils doivent prendre, l'on se dit que l'on est de toute évidence face à un joli conte plutôt qu'à la retranscription de la véritable histoire. Car, effectivement, les aventures de ce dauphin handicapé sont véridiques, en témoigne la séquence en ouverture du générique qui nous montre de réelles images de la vie à Clearwater. Et bien évidemment, c'est Winter le dauphin lui-même qui joue son propre rôle, insufflant tout naturellement beaucoup d'émotion à un film en apparence trop lisse pour emporter l'adhésion.

Et c'est justement la grande force de Winter 2, celle de nous rappeler inconsciemment et continuellement que cette histoire est pourtant bien arrivée. Alors, oui, le film est bourré de maladresses, oui, le film a tendance à dresser un portrait idyllique de la vie de ce dauphin en captivité, oui, les sous-intrigues ne sont guères originales, mais l'on ne peut s'empêcher de trouver l'ensemble sympathique et la bonne humeur qui s'en dégage communicative. On peut trouver le récit mal structuré, avec quelquefois l'impression de ne plus savoir où les auteurs veulent nous amener, mais cela fonctionne.

Il s'agit d'un divertissement familial, très noble, avec une double caution artistique (il y a tout de même de grands acteurs) et scientifique (le film semble avoir été piloté par les véritables équipes de sauveteurs, quand bien même il y aurait vraisemblablement beaucoup de différences avec ce qui nous est montré en termes de fonctionnement) plus que bienvenue.

 

 

Titre original

Dolphin Tale 2

Mise en scène 

Charles Martin Smith

Date de sortie

24/09/14 avec Warner

Scénario 

Charles Martin Smith, Noam Dromi & Karen Janszen

Distribution 

Harry Connick Jr, Nathan Gamble, Ashley Judd, Morgan Freeman & Cozi Zuehisdorff

Photographie

Daryn Okada

Musique

Rachel Portman

Support & durée

1.85 : 1 / 107 minutes

 

Synopsis : Winter s'est parfaitement habitué à sa nouvelle prothèse de queue. Malheureusement, Panama, la mère de substitution de Winter, meurt de vieillesse, laissant le dauphin sans compagnon. Or, l’hôpital Clearwater ne peut garder l'animal seul, selon ses réglementations quant aux comportements sociaux de ses protégés. Il faut donc vite trouver un nouveau compagnon à Winter avant qu'il ne soit emmené dans un autre aquarium.

 

 

critique] l'Incroyable Histoire De Winter Le Dauphin 2

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents