Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Elle L'Adore : il faut rester groupie

[critique] Elle L'Adore : il faut rester groupie

Second ovni de l'année pour Laurent Lafitte, sorte de thriller teinté de comédie, Elle L'Adore de Jeanne Herry est une véritable surprise. Une écriture aux petits oignons pour un film faisant la part belle à ses interprètes principaux, notamment Sandrine Kiberlain dans un rôle aux multiples facettes particulièrement savoureux. Très recommandé.

Un concept farfelu et captivant que celui de Elle L'Adore : Vincent Lacroix, une star, va demander à sa plus grande fan, Muriel, de lui rendre un immense service, sans qu'elle ne puisse lui poser de question en retour. Elle se rend très vite compte de l'illégalité de la requête de celui qu'elle va pourtant tout faire pour aider. La police va tôt faire d'enquêter sur eux, et tandis que le chanteur à succès, face à une histoire qu'il ne parvient plus à contrôler, va commencer à peu à peu perdre pied, celle qu'il prenait pour une gentille crédule va s'avérer redoutable pour brouiller les pistes et protéger leur secret. A priori, il s'agit d'un thriller classique, réalisé comme tel avec ses passages obligés (enquête, interrogatoire...) et faisant preuve d'un grand sens du suspens (il faut dire que le montage avec ellipses fonctionne parfaitement bien). Une histoire traitée avec sérieux et rigueur mais à laquelle Jeanne Herry, l'auteure-réalisatrice, insuffle beaucoup de folie et d'originalité en choisissant de la faire vivre à des personnages en décalage avec la réalité et avec leur environnement : une vedette de la chanson (sorte d'ersatz de Patrick Bruel … ben oui, ils jouent au poker tous les deux !) et sa plus grande et naïve groupie. Un duo improbable trouvant une formidable dynamique dans la complémentarité de ces deux personnalités que tout oppose, l'une persuadée d'avoir un fort ascendant sur l'autre. Un terrain de jeu idéal pour ses deux interprètes principaux dont les échanges houleux sont souvent sources d'éclats de rires.

Car l'on s'amuse beaucoup devant Elle L'Adore, d'abord face à l'incongruité et l'ambiguïté de certaines scènes « mordantes », ensuite face aux jeux absolument jubilatoires de Laurent Lafitte, décidément habitué des ovnis cinématographiques après son super Tristesse Club, et de Sandrine Kiberlain. Le premier est à la fois pathétique et désopilant en arrogant manipulateur, la seconde est exceptionnellement drôle en mythomane lunaire. Et quand en plus, la scénariste leur octroie des dialogues écrits avec beaucoup de finesse, le résultat fait des étincelles.

On aurait peut-être souhaité que la partie avec les policiers, notamment l'arc narratif du couple formé par Pascal Demolon et Olivia Côte, soit un peu plus développé, mais en l'état, il n'y a rien à reprocher à cet étonnant film. Une très belle surprise, donc, et un premier long-métrage plus que réussi pour sa réalisatrice. On vous le recommande.

 

 

Titre original

Elle L'Adore

Mise en scène 

Jeanne Herry

Date de sortie

24/09/14 avec Studio Canal

Scénario 

Jeanne Herry & Gaëlle Macé

Distribution 

Sandrine Kiberlain, Laurent Lafitte, Pascal Demolon, Olivia Côte & Benjamin Lavernhe

Photographie

Axel Cosnefroy

Musique

 Pascal Sangla

Support & durée

 35 mm / 105 min

Synopsis : Muriel est esthéticienne. Elle est bavarde, un peu menteuse, elle aime raconter des histoires souvent farfelues. Depuis 20 ans, Muriel est aussi la première fan du chanteur à succès Vincent Lacroix. Avec ses chansons et ses concerts, il occupe presque toute sa vie.
Lorsqu'une nuit Vincent, son idole, sonne à la porte de Muriel, sa vie bascule. Elle est entrainée dans une histoire qu’elle n’aurait pas osé inventer.

 

[critique] Elle L'Adore : il faut rester groupie

Bande annonce officielle