Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Le Hulk a vu : Sublimes Créatures

[critique] Le Hulk a vu : Sublimes Créatures

Sublimes-Creatures-00.jpg

Dans ce nouveau fleuron de la bit-lit, une idylle entre un humain et une sorcière se heurte à une malédiction funeste et à une famille d'enchanteurs malveillants.

 

Entre les clichés du genre, les ficelles de scénario peu subtiles et les duels de magiciens folkloriques, le film parvient à être agréable malgré tout. Et Jeremy Irons a toujours la classe.

 

Ma note (sur 5) :

2,5

Note moyenne au Palmarès (sur 5 votes) :

3,45

 


 

 Sublimes Créatures 01

Titre original

Beautiful Creatures

Mise en scène 

Richard LaGravenese

Genre 

Romance fantastique

Production 

Warner & Alcon Entertainment, distribué en France par SND

Date de sortie France 

27 février 2013 

Scénario 

Richard LaGravenese d’après l’œuvre de Garcia & Stohl

Distribution 

Jeremy Irons, Emma Thompson, Alden Ehrenreich & Alice Englert

Durée 

124 min

Musique

The New Nr 2

Photo

Philippe Rousselot

Support 

35 mm

Image 

2.35:1 ; 16/9

Son 

VF 5.1

 

 

Synopsis Ethan Wate, un jeune lycéen, mène une existence ennuyeuse dans une petite ville du sud des Etats-Unis. Mais des phénomènes inexplicables se produisent, coïncidant avec l’arrivée d’une nouvelle élève : Léna Duchannes. Malgré la suspicion et l’antipathie du reste de la ville envers Léna, Ethan est intrigué par cette mystérieuse jeune fille et se rapproche d’elle.
Il découvre que Lena est une enchanteresse, un être doué de pouvoirs surnaturels et dont la famille cache un terrible secret. Malgré l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre, ils vont devoir faire face à une grande épreuve : comme tous ceux de sa famille, Lena saura à ses seize ans si elle est vouée aux forces bénéfiques de la lumière, ou à la puissance maléfique des ténèbres…

 Sublimes-Creatures-02.jpg