Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.


[critique] Snowden : le monde est Stone

Publié par Nico sur 21 Octobre 2016, 11:25am

Catégories : #Biopic, #Sur écran : sorties cinéma, #Cinéma 2016

[critique] Snowden : le monde est Stone

Le retour en forme d’Oliver Stone avec un captivant biopic, mis en scène comme un thriller, sur Edward Snowden. Si l’on pourra reprocher au réalisateur de manquer d’une certaine hargne pour retrouver pleinement la pertinence de ses meilleurs films, le sujet de ce Snowden est tellement intéressant, tellement universel, que l’on ne peut que vous recommander de le voir.

En soi, Snowden n’est pas le meilleur Oliver Stone, ni même, plus généralement, un très grand film. Pourtant, il s’agit bel et bien d’un long-métrage indispensable, pas spécialement pour son côté artistique (quoique la mise en scène est somme toute remarquable), mais principalement pour son sujet.

[critique] Snowden : le monde est Stone

Complément idéal au documentaire Citizenfour réalisé par Laura Poitras en 2014 [NDLR. qui a fini 4e du Top Films 2015], Snowden s’intéresse moins aux révélations scandaleuses des documents secrets-défense divulgués par l’ex-employé de la NSA qu’à l’intimité de cet homme en pleine prise de conscience. Et, de fait, c’est sa plus grande force, celle d’être accessible à tout le monde, car ce dont il est question concerne, justement, tout le monde.

Parfaitement compréhensible et captivant, y compris pour les spectateurs peu amateurs de thrillers technologiques paranoïaques, le film parvient à interroger son audience sur son rapport à la liberté et à la vie privée en distillant subtilement nombre d’éléments pour pouvoir amorcer sa propre piste de réflexion. Le personnage qu’interprète Rhys Ifans soulève judicieusement la question en expliquant très finement à Edward Snowden la différence qu’il y a entre la véritable liberté à laquelle tout le monde fait référence sans réellement en comprendre les tenants et aboutissants et la liberté fantasmée, celle qui donne la sensation de pouvoir faire ce que l’on veut du moment qu’à côté l’on garde une certaine sécurité. Autrement dit, ce n’est pas tant la liberté qui importe aux citoyens américains (en l’occurrence), que leur sécurité. Or, ces deux notions sont souvent contradictoires… et « justifient » tous les débordements possibles et inimaginables perpétrés par un gouvernement ayant accès à une technologie de surveillance absolument hallucinante.

[critique] Snowden : le monde est Stone

Cette histoire est tellement dingue, et les moyens mis en œuvre pour obtenir les informations les plus personnelles tellement incroyables, que la vision de ce Snowden nous paraît essentielle. Ajoutez à ceci qu’il s’agit tout de même d’un retour en forme pour Oliver Stone, qui, même s’il ne retrouve pas la hargne de ces précédents films, nous propose un excellent biopic mis en scène comme un thriller et interprété par des comédiens exceptionnels. Joseph Gordon-Levitt est clairement à l’aise dans l’un de ces rôles caméléons dont il a le secret (après le petit chef d’œuvre The Walk), et parmi ce casting impeccable (Shailene Woodley particulièrement), nous retrouvons un grand Nicolas Cage.

On vous recommande vivement de le voir !

 

Titre original

Snowden

Mise en scène 

Oliver Stone

Date de sortie

01/11/2016 avec Pathé Distribution

Scénario 

Oliver Stone, Kieran Fitzgerald, Luke Harding & Anatoly Kucherena

Distribution 

Joseph Gordon-Levitt, Shailene Woodley, Nicolas Cage, Rhys Ifans, Melissa Leo, Zachary Quinto, Tom Wilkinson, Ben Schnetzer, Scott Eastwood & Joely Richardson

Photographie

Anthony Dod Mantle

Musique

Craig Armstrong

Support & durée

2.35 : 1 / 134 minutes

 

Synopsis : Patriote idéaliste et enthousiaste, le jeune Edward Snowden semble réaliser son rêve quand il rejoint les équipes de la CIA puis de la NSA. Il découvre alors au cœur des Services de Renseignements américains l’ampleur insoupçonnée de la cyber-surveillance. Violant la Constitution, soutenue par de grandes entreprises, la NSA collecte des montagnes de données et piste toutes les formes de télécommunications à un niveau planétaire.
Choqué par cette intrusion systématique dans nos vies privées, Snowden décide de rassembler des preuves et de tout divulguer. Devenu lanceur d’alerte, il sacrifiera sa liberté et sa vie privée.
En juin 2013, deux journalistes prennent le risque de le rencontrer dans une chambre d’hôtel à Hong Kong. Une course contre la montre s’engage pour analyser les preuves irréfutables présentées par Snowden avant leur publication.
Les révélations qui vont être faites dans cette pièce seront au cœur du plus grand scandale d’espionnage de l’histoire des États-Unis.

[critique] Snowden : le monde est Stone

Commenter cet article

Mr Vladdy 22/10/2016 01:20

Un film que j'aimerais bien découvrir ne serais ce que pour son sujet et par curiosité pour l'interprétation de Gordon Levitt

Mr Vladdy 24/10/2016 00:32

J'ai un peu peur que ce film arrive trop tard après "CitizenFour" (ou trop tôt pour être traité sous forme de "fiction de reconstitution")

Vance 22/10/2016 08:52

Pareil, je me tâte et à part Nico les retours des blogueurs ne sont pas très enthousiastes.

Nous sommes sociaux !

Articles récents