Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Le Hulk a vu : Magic in the Moonlight

[critique] Le Hulk a vu : Magic in the Moonlight

Un prestidigitateur de renom est appelé à rencontrer une charmante demoiselle qui se fait passer pour une médium, afin de tenter de la "démystifier". Toutefois, à son contact, il apprendra à apprécier les joies de l'optimisme irrationnel qu'il méprisait tant.
Plus subtil que foncièrement drôle, le film parvient à captiver à grands renforts de dialogues caustiques et de réflexions cyniques. Colin Firth est remarquable en intellectuel incrédule, froid et raisonneur.
 
L'ensemble est gentillet et plaisant, mais il n'est sans doute pas le meilleur du réalisateur.

 

 

 

Titre original

Magic in the Moonlight

Réalisation 

Woody Allen

Date de sortie

22 octobre 2014 avec Mars Distribution

Scénario 

Woody Allen

Distribution 

Colin Firth, Emma Stone & Eileen Atkins

Photographie

Darius Khondji

Musique

 

Support & durée

35 mm en 2.35:1 / 98 min

 

Synopsis : Le prestidigitateur chinois Wei Ling Soo est le plus célèbre magicien de son époque, mais rares sont ceux à savoir qu’il s’agit en réalité du nom de scène de Stanley Crawford : cet Anglais arrogant et grognon ne supporte pas les soi-disant médiums qui prétendent prédire l’avenir. Se laissant convaincre par son fidèle ami Howard Burkan, Stanley se rend chez les Catledge qui possèdent une somptueuse propriété sur la Côte d’Azur et se fait passer pour un homme d’affaires, du nom de Stanley Taplinger, dans le but de démasquer la jeune et ravissante Sophie Baker, une prétendue médium, qui y séjourne avec sa mère.

Photo de la projection presse de "Magic in the Moonlight" avec les comédiens principaux, par Nico

Photo de la projection presse de "Magic in the Moonlight" avec les comédiens principaux, par Nico

[critique] Le Hulk a vu : Magic in the Moonlight