Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Triple Alliance : les Belles du 18 juin

[critique] Triple Alliance : les Belles du 18 juin

La nouvelle comédie de Cameron Diaz est une très bonne surprise, la mettant en retrait au profit d'un show incroyable de Leslie Mann qui bouffe littéralement l'écran. A défaut d'être totalement original, ce Triple Alliance s'avère très amusant, notamment grâce à l'alchimie entre ses trois comédiennes et quelques réjouissantes idées. Pour bien démarrer la saison des blockbusters estivaux.

Qui eut cru que, dans la nouvelle comédie de Cameron Diaz, cette dernière laisserait la place de l'exubérante pour s'effacer derrière ses deux partenaires, devenant par la même occasion la sage du récit. Car l'actrice de Knight And Day tient assez souvent le rôle de la fofolle, limite rustre. Or ici, elle représente davantage le ciment du groupe, un peu plus réfléchie que ses deux nouvelles amies, qui elles, sont carrément timbrées. Passe encore le personnage de Kate Upton, qui n'apparait qu'à la moitié du film et qui reste relativement dans son élément - la jeune naïve enthousiaste et radieuse - mais celui de Leslie Mann s'avère complètement délirant. Dans la peau de la femme mariée découvrant qu'elle vient d'être trompée maintes fois par son arnaqueur de mari, l'actrice nous offre un numéro absolument désopilant et dans lequel elle n'hésite jamais à se ridiculiser et à se mettre dans des situations grotesques. Les trois comédiennes réunies forment un trio très équilibré, chacune ayant matière à composer une interprétation qui se distinguera de celles des deux autres.

Dressant le portrait de trois femmes aux caractères opposés, Triple Alliance parvient à emporter l'adhésion et parle de ce fait à tout le monde. C'est en cela que le film parvient à charmer son public, en traitant son sujet par la plus large variété de situations envisageables grâce à des personnages-fonction qui se complètent parfaitement. On pourrait reprocher au film d'être un peu étiré en longueur, mais pour le raccourcir il aurait fallu supprimer une grande part du temps accordé pour caractériser correctement les héroïnes. Et si l'intrigue aurait pu se mettre en place un peu plus rapidement, faisant gagner en rythme, ce qui nous est montré ne provoque jamais l'ennui grâce à une bonne gestion des éléments comiques qui parcourent le récit. Ce n'est toutefois pas un film d'une grande originalité, et beaucoup de vannes sont prévisibles.

Triple Alliance est néanmoins une comédie solide, drôle, et qui permet de démarrer sur une note de légèreté la saison des blockbusters estivaux.

 

Titre original

The Other Woman

Mise en scène 

Nick Cassavetes

Date de sortie

18/06/14 avec

Scénario 

Melissa Stack

Distribution 

Cameron Diaz, Leslie Mann, Kate Upton & Nikolaj Coster-Waldau

Photographie

Robert Fraisse

Musique

Aaron Zigman

Support & durée

2.35 : 1 / 109 minutes

 

 

Synopsis : Carly découvre que son nouveau petit ami Marc est un imposteur, lorsqu'elle rencontre accidentellement sa femme, Kate. Carly va se prendre d'affection pour elle, et leur improbable amitié va se renforcer encore un peu plus lorsqu'elles réalisent que Marc les trompe toutes les deux avec une autre femme, Amber.
Les trois femmes vont joindre leurs forces et mettre au point un impitoyable complot pour se venger.

 

 

[critique] Triple Alliance : les Belles du 18 juin