Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Le Hulk a vu : Dans l'ombre de Mary

[critique] Le Hulk a vu : Dans l'ombre de Mary

Dans l’ombre de Mary : la Promesse de DisneyNote sur 5 : 4

Pamela Travers, l'auteure de Mary Poppins, entretient des relations houleuses avec Walt Disney, qui tente depuis de nombreuses années d'obtenir les droits d'adaptation sur grand écran des aventures de la célèbre nurse. On suit alors petit à petit le processus créatif du film, qui est loin de se dérouler sous les meilleurs auspices. Par ailleurs, par le biais de retours en arrière habilement insérés, on découvre l'envers du décor : Mary Poppins s'inspire en réalité de l'enfance triste et sordide de la romancière, en net contraste avec les ambitions du créateur de Mickey.

Plus qu'une véritable intrigue, le film propose surtout une découverte, et nous dévoile que les contes merveilleux cachent parfois de sombres secrets. Sur un rythme lent mais mené avec beaucoup de maîtrise et d'élégance, Dans l'Ombre de Mary pourrait rebuter les moins patients, mais pour les autres, la séance vaut le détour : une belle histoire, des personnages aux multiples facettes brillamment interprétés, et une fin émouvante en toute simplicité.

Le tout est remarquable, pas loin du chef-d'oeuvre.

 

P.S.: Dommage que le titre original, Saving Mr. Banks, n'ait pas été gardé. Ca collait mieux je trouve.

Lire par ailleurs, la critique en avant-première de Nico.

Titre original

Saving Mr Banks

Mise en scène 

John Lee Hancock

Date de sortie

5 mars 2014 avec Disney

Scénario 

Kelly Marcel & Sue Smith

Distribution 

Tom Hanks, Emma Thompson, Colin Farrell, Paul Giamatti & Jason Schwatrzman

Photographie

John Schwartzman

Musique

Thomas Newman

Support & durée

35 mm en 2.35:1 / 131 min

 

 

Synopsis : Lorsque les filles de Walt Disney le supplient d’adapter au cinéma leur livre préféré, “Mary Poppins”, celui-ci leur fait une promesse... qu’il mettra vingt ans à tenir ! 

Dans sa quête pour obtenir les droits d’adaptation du roman, Walt Disney va se heurter à l’auteure, Pamela Lyndon Travers, femme têtue et inflexible qui n’a aucunement l’intention de laisser son héroïne bien aimée se faire malmener par la machine hollywoodienne. Mais quand les ventes du livre commencent à se raréfier et que l’argent vient à manquer, elle accepte à contrecœur de se rendre à Los Angeles pour entendre ce que Disney a imaginé... 

Au cours de deux semaines intenses en 1961, Walt Disney va se démener pour convaincre la romancière. Armé de ses story-boards bourrés d’imagination et des chansons pleines d’entrain composées par les talentueux frères Sherman, il jette toutes ses forces dans l’offensive, mais l’ombrageuse auteure ne cède pas. Impuissant, il voit peu à peu le projet lui échapper... 

Ce n’est qu’en cherchant dans le passé de P.L. Travers, et plus particulièrement dans son enfance, qu’il va découvrir la vérité sur les fantômes qui la hantent. Ensemble, ils finiront par créer l’un des films les plus inoubliables de l’histoire du 7ème art...

 

[critique] Le Hulk a vu : Dans l'ombre de Mary