Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.

Maya des Anneaux

Another Vance’s Cool Stuff

 

Beaucoup d’entre vous ne l’ignorent pas.

Comme l’an dernier, la fin des vacances scolaires de Noël a coïncidé avec l’envie irrépressible de visionner, dans leur intégralité, et dans la continuité, les trois volets des éditions intégrales du Seigneur des Anneaux, pour profiter aussi d’une installation audio qui n’était pas installée en janvier 2009. Il y aurait tant à dire que j’ai préféré différer une éventuelle chronique dessus, mais laissez-moi tout de même vous avouer que la surprise, comme la fascination et l’admiration, ont été au rendez-vous. Surprise pour le premier épisode, celui que je mettais volontiers sous l’éteignoir précédemment, que je trouvais moins prenant, moins enlevé, moins épique et aussi moins équilibré que les autres. Là, je l’accueillis différemment et je fus étonné de voir à quel point il était structuré et passionnant, faisant manifestement de l’ombre aux Deux Tours et parvenant presque à tempérer le flot d’émotions qui ponctue la fin du Retour du Roi.

Mais ce sera pour une autre fois (sauf que je sens déjà les commentaires poindre !).

Une autre surprise marqua le premier épisode.

Nous tous, cinéphiles passionnés, avons rêvé un jour d’être sur un plateau de tournage, voire d’apparaître, ne serait-ce que quelques secondes, sur la pellicule. L’un d’entre nous l’a fait. Pas moi. Ni Jennifer. Mais le troisième membre de notre famille a trouvé un rôle à sa mesure dans la Communauté de l’Anneau : on la reconnaît bien là, avec son interprétation très hiératique mais nimbée d’une once de suffisance. Elle trône et jette un œil distrait sur la populace qui s’agite dans l’auberge du Poney Fringant : ces humains et ces hobbits qui s’adonnent à la boisson et noient leurs soucis dans la bière, servie en pintes qui font saliver Pippin et Merry, tandis que, dans l’ombre, Grand-Pas les guette tandis que Frodon s’inquiète de ne pas trouver Gandalf.

C’est à cet instant qu’apparaît notre Maya.

Elle n’a pas changé, la bougresse !

Enjoy !


Maya des Anneaux


By the way, c'est le dernier jour pour m'envoyer vos notes pour le Palmarès (2009 et 2010 !). Ne tardez pas !

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J

Ben ouais, elle est trop belle notre fille ! Les yeux de sorcière de sa mère et les poils de son père !


Répondre
C

Arch, un poil un peu plus clair et j'aurais pu réclamer ce droit à Cachou (mais bon, il est trop fat pour aller jusqu'en Nouvelle Zélande le sale bougre, il préfère juste se déplacer jusqu'aux
livres sur lesquels je travaille pour se coucher dessus - et va-t-en déloger un chat de 8 kilos avec un PC portable sur les genoux!)( et j'ai d'ailleurs presque failli le reconnaître dans le
deuxième Alien)(puis j'ai mis mes lunettes)

(pfff, vais me coucher moi)

(et je n'ai toujours pas vu Gainsbourg, j'ai du mal à me motiver pour aller le voir, je ne suis pas hyper attirée par le personnage...)


Répondre
B

C'est un chat de sorcière...elle a les yeux verts et elle est noire!!Ce n'est pas moi qui le dit c'est la légende!!!!gniark gniark!!


Répondre
B

Waouh! Quelle actrice! En plus elle a les yeux de Sauron! :)

En vrac:
District 9 5/5
The Wrestler 5/5
Zombieland 5/5
Avatar 5/5
Watchmen 4/5
Gran Torino 4/5
Inglourious Basterds 3.5/5
Thirst 3.5/5
Trois royaumes 3.5/5
Slumdog Millionnaire 3/5
Pandorum 3/5
Clones 3/5
Joueuse: 2.75/5
Les Beaux Gosses 2.5/5
Solomon Kane 2.5/5
Etrange Histoire de Benjamin Button 2/5
Terminator : Renaissance 2/5
Lesbian Vampire Killers 1.5/5
Mutant 1/5
Humains 0.5/5
Cinéman 0/5


Répondre