Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
Zombieland : pour un été moins couillon

Zombieland : pour un été moins couillon

Une chronique de Nico

 

Zombieland-Bluray.jpgBon allez l'été c'est le moment où l'on voit des films un peu plus couillons, vous trouvez pas ? C'est vrai, n'a-t-on pas l'habitude de lire dans certaines critiques "c'est pas un chef d'œuvre, mais c'est parfait pour l'été" ? 

 

Et donc Zombieland fait partie de ce genre de film. Je l'appellerai Zombieland  (son titre en VO) et non Bienvenue à Zombieland (son titre très original en VF), parce que je trouve ça complètement idiot de mettre des "bienvenue" à tout bout de champ dans les titres en VF (non mais Bienvenue à Gattaca me reste encore en travers plus de 10 ans plus tard). 

 

Regarder Zombieland nécessite certaines conditions : la première est donc d'attendre l'été (pour être un peu plus indulgent - ça n'a aucun sens mais je m'en fous, c'est comme ça), la deuxième c'est de manger bien gras et bien salé devant (Cheeseburger, Pizza, tortilla avec guacamole, ce que vous voulez), la troisième c'est d'avoir vu Shaun of the dead

 

Oui parce que la comparaison avec le film anglais d'Edgar Wright est assez logique. Que je sois clair : le film anglais est un cran au-dessus, il possède une finesse, une intelligence et un scénario bien plus aboutis. Néanmoins, on peut voir dans Zombieland une sorte de réponse américaine, et c'est même d'après le réalisateur un peu un clin d'œil à Shaun of, ce dernier étant le film qui lui aurait donné envie de réaliser Zombieland. Bref, le respect, tout ça c'est très important pour comprendre un peu les intentions de l'équipe du film, et leur ambition. Car contrairement à ce que je pensais du film en voyant son affiche, ce n'est pas une connerie opportuniste de plus, mais une vraie réussite, un film très marrant et délirant. 

 

Ce qu'il faut savoir, c'est que le film est très simple : peu d'acteurs - mais des très bons comédiens - une durée réduite à 1h30 (plutôt rare), et un scénario assez banal. Il n'empêche qu'en mélangeant le tout, et en y ajoutant du talent, on obtient des dialogues cultes, des situations absurdes et une énergie jubilatoire. 

 

Alors bon, Zombieland c'est quoi au juste ? 

 

C'est un film post apocalyptique, de zombies (noooooooon !), avec quatre protagonistes sur la route fuyant leur ville pour se diriger vers un endroit non contaminé par les zombies. Parmi ces quatre perso nous trouvons un Woody Harrelson totalement survitaminé en chasseur impitoyable de zombies, un jeune étudiant un peu peureux qui a réussi à survivre grâce à sa méfiance lui permettant de se tirer de toutes les situations, et deux sœurs débrouillardes à la recherche d'un parc d'attraction sensé être un endroit sain. 

Et ce qui fait la force du film, c'est l'alchimie entre ces personnages. Le film est drôle parce que tout simplement la joyeuse bande passe son temps à s'envoyer des vannes et se mettre dans des situations improbables. 

Cette sensation de camp de vacances est contrebalancée par la présence des zombies, qui eux rendent certaines scènes vraiment éprouvantes, car comme son homologue Shaun, le film est également plutôt effrayant par moments. 

 

Mais je ne peux rien dire de plus sans gâcher les nombreuses surprises. Je peux juste dire qu'un acteur génial et ultra talentueux fait une apparition culte dans une des scènes les plus inoubliables du film, et qu'un gag à base de parfum m'a tordu de rire. 

 

Que dire de la réalisation ? Pas ultra originale mais efficace et plutôt "jeune". Par exemple, le générique du film nous refait le coup des "lettres imprimées à l'écran" qui sont en interaction avec les personnages (le titre sera déformé par un personnage...). 

 zombieland-BD-zone-B.jpg

J'ai également noté les très nombreuses références à d'autres films, notamment un dialogue décalé portant sur l'année 1997 où l'héroïne parle de sa vision au cinéma de Anaconda

 

Au final le film n'avance pas vraiment, il n'y a pas de vraie fin, pas d'évolution réelle dans la situation des héros, juste une évolution de leur caractère. Ce n'est pas si mal mais ça peut dérouter les personnes aimant les scenarii bien structurés avec un début et une fin. Là, disons que la situation n'évolue pas du tout. 

Un film drôle, bien réalisé, avec des acteurs en forme, et plutôt divertissant, c'est pas génial ? 

 

Le blu-ray est facilement trouvable pas cher, avec une image excellente et un son clair, plutôt efficace dans les scènes faisant sursauter, et des bonus sympa.