Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[ciné] la Taupe : scandaleusement réussi

[ciné] la Taupe : scandaleusement réussi

La-Taupe 00

4/5 

 

Non mais on se fout pas un peu de notre gueule ? C'est la deuxième fois qu'il nous fait le coup... 


Scandaleux tout simplement. Après son précédent film sobrement intitulé Morse et qui ne parlait absolument pas de morses, voici la nouvelle réalisation du suédois Tomas Alfredson : la Taupe


Et bien devenez quoi ? Bingo, le film ne parle absolument jamais des Animalia Chordata Vertebrata Mammalia Theria Eutheria Soricomorpha Talpidae Talpinae. A la place, on a un film sur un autre type de taupe. Un film d'espionnage au MI6. Il faut dire que le titre original aurait dû m'interpeller. Cela aurait pu calmer ma déception de ne pas voir ce petit animal (si cher aux jardiniers et aux producteurs de sonneries de portable bien débiles) dans le film. 

La-Taupe 01

Et oui, c'est un film anglais, et qui dit film anglais dit soit comédie romantique, soit film d'espionnage. 


Alors pour le coup, c'est un vrai et bon film d'espionnage. A l'ancienne. Peu d'action mais un suspens bel et bien palpable. 

Tiré d'un roman de John Le Carré (Le Tailleur de Panama), le film est un peu l'antithèse de  Mission impossible : ghost protocol (aussi génialissime – si, si ! - qu'il soit). Avec la Taupe (argh !) on a droit à un film lent, à l'histoire carrée (comme John... hum) et au montage nébuleux. Et c'est ce qui fait tout son charme : voir un film posé, intelligent, et qui sait surprendre aussi le spectateur (ou l'induire en erreur). Car tout n'est pas clair au premier coup d'œil, même si l'on sent que l'intrigue se déroule continuellement devant nous. Le sentiment d'être tout aussi perdu que les personnages permet au spectateur de se sentir impliqué. Belle prouesse du réalisateur. 


Parfois certaines scènes confinent à l'absurde : la scène de la voiture avec l'abeille en est le plus bel exemple (on ne verra pas de Talpinae, mais alors, pour nous montrer pendant 3 heures une abeille, il est fort). D'autres font la part belle aux ellipses : j'ai adoré la fameuse séquence du bonbon à la menthe. 

La-Taupe-02.jpg

Film d'ambiance aux cadrages millimétrés, la Taupe est également un vaste terrain de jeu pour des comédiens british parfaitement à l'aise dans leur(s) rôle(s). Il y a tout de même un casting assez démentiel : Gary Oldman (remplaçant Alec Guiness qui interprétait le même rôle dans une série télévisée), Benedict Cumberbatch, Colin Firth, John Hurt... Et beaucoup d'autres. 


Son succès et ses nombreux prix et éloges sont amplement mérités (il va y avoir des suites). Reste à voir l'accueil en France, en lui souhaitant d'être aussi plébiscité par la critique et les spectateurs.


En tout cas, la Taupe, c'est top (je ne savais pas comment finir ma mini critique, donc désolé). 


Un dernier truc : je me ferai plus avoir par vos films, Monsieur Tomas Alfredson. Vous allez nous faire quoi ensuite ? "Zu Zu Pet the movie" ?  

 


La-Taupe-001.jpg

Tinker, tailor, soldier, spy


Un thriller d’espionnage de Tomas Alfredson (2011), distribué par Studio Canal avec Mark Strong, John Hurt, Gary Oldman & Colin Firth.


Sortie nationale le 08 février 2012.


2.35 :1 ; 16/9 ; VF ; 127 minutes.


Résumé officiel :  1973. La guerre froide empoisonne toujours les relations internationales. Les services secrets britanniques sont, comme ceux des autres pays, en alerte maximum. Suite à une mission ratée en Hongrie, le patron du MI6 se retrouve sur la touche avec son fidèle lieutenant, George Smiley.

Pourtant, Smiley est bientôt secrètement réengagé sur l’injonction du gouvernement, qui craint que le service n’ait été infiltré par un agent double soviétique. Epaulé par le jeune agent Peter Guillam, Smiley tente de débusquer la taupe, mais il est bientôt rattrapé par ses anciens liens avec un redoutable espion russe, Karla. Alors que l’identité de la taupe reste une énigme, Ricki Tarr, un agent de terrain en mission d’infiltration en Turquie, tombe amoureux d’une femme mariée, Irina, qui prétend posséder des informations cruciales. Parallèlement, Smiley apprend que son ancien chef a réduit la liste des suspects à cinq noms : l’ambitieux Percy Alleline, Bill Haydon, le charmeur, Roy Bland, qui jusqu’ici, a toujours fait preuve de loyauté, le très zélé Toby Esterhase… et Smiley lui-même.

Dans un climat de suspicion, de manipulation et de chasse à l’homme, tous se retrouvent à jouer un jeu dangereux qui peut leur coûter la vie et précipiter le monde dans le chaos. Les réponses se cachent au-delà des limites de chacun…