Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] la Taupe
[critique] la Taupe

Non mais on se fout pas un peu de notre gueule ? C'est la deuxième fois qu'il nous fait le coup... 

Scandaleux tout simplement. Après son précédent film sobrement intitulé Morse et qui ne parlait absolument pas de morses, voici la nouvelle réalisation du suédois Tomas Alfredson : la Taupe

Et bien devenez quoi ? Bingo, le film ne parle absolument jamais des Animalia Chordata Vertebrata Mammalia Theria Eutheria Soricomorpha Talpidae Talpinae. A la place, on a un film sur un autre type de taupe. Un film d'espionnage au MI6. Il faut dire que le titre original aurait dû m'interpeller. Cela aurait pu calmer ma déception de ne pas voir ce petit animal (si cher aux jardiniers et aux producteurs de sonneries de portable bien débiles) dans le film. 

[critique] la Taupe

Et oui, c'est un film anglais, et qui dit film anglais dit soit comédie romantique, soit film d'espionnage. Alors pour le coup, c'est un vrai et bon film d'espionnage. A l'ancienne. Peu d'action mais un suspens bel et bien palpable. 

Tiré d'un roman de John Le Carré (Le Tailleur de Panama), le film est un peu l'antithèse de  Mission impossible : ghost protocol (aussi génialissime – si, si ! - qu'il soit). Avec la Taupe, on a droit à un film lent, à l'histoire carrée (comme John... laugh) et au montage nébuleux. Et c'est ce qui fait tout son charme : voir un film posé, intelligent, et qui sait surprendre aussi le spectateur (ou l'induire en erreur). Car tout n'est pas clair au premier coup d'œil, même si l'on sent que l'intrigue se déroule continuellement devant nous. Le sentiment d'être tout aussi perdu que les personnages permet au spectateur de se sentir impliqué. Belle prouesse du réalisateur.

[critique] la Taupe

Parfois certaines scènes confinent à l'absurde : la scène de la voiture avec l'abeille en est le plus bel exemple (on ne verra pas de Talpinae, mais alors, pour nous montrer pendant 3 heures une abeille, il est fort). D'autres font la part belle aux ellipses : j'ai adoré la fameuse séquence du bonbon à la menthe. 

Film d'ambiance aux cadrages millimétrés, la Taupe est également un vaste terrain de jeu pour des comédiens british parfaitement à l'aise dans leur(s) rôle(s). Il y a tout de même un casting assez démentiel : Gary Oldman (remplaçant Alec Guiness qui interprétait le même rôle dans une série télévisée), Benedict Cumberbatch, Colin Firth, John Hurt... Et beaucoup d'autres. 

[critique] la Taupe

Son succès et ses nombreux prix et éloges sont amplement mérités (il va y avoir des suites). En

tout cas, la Taupe, c'est top (je ne savais pas comment finir ma mini critique, donc désolé). 

Un dernier truc : je ne me ferai plus avoir par vos films, Monsieur Tomas Alfredson !

Titre original

Tinker, tailor, soldier, spy

Date de sortie en salles

8 février 2012 avec Studio Canal

Date de sortie en vidéo

19 juin 2012 avec Studio Canal

 

 

Photographie

Hoyte van Hoytema

Musique

Alberto Iglesias

Support & durée

Blu-ray Studio Canal (2012) region B en 2.35 :1 / 127 min