Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Ocean's 8

[critique] Ocean's 8

[critique] Ocean's 8

Suite remake de Ocean’s Eleven version féminine, Ocean’s Eight est un petit divertissement tout ce qu’il y a de plus sympathique et qui fait bien le travail. Rien de nouveau, donc, mais le casting amuse et le scénario balisé se laisse suivre avec plaisir. Si vous aviez aimé les précédents films, ce nouvel opus devrait vous satisfaire pleinement.

[critique] Ocean's 8

Nouvelle équipe, même intrigue. Suite de la saga de Steven Soderbergh mais remake déguisé, Ocean’s Eight n’est rien de plus qu’un Ocean’s Eleven version féminine. Doté d’un casting en or, ce nouvel opus n’a pas à rougir face à son modèle. Mise en scène efficace, décors classieux, musique quasi omniprésente illustrant à la perfection les péripéties de la bande, Ocean’s Eight ne déçoit donc pas.

[critique] Ocean's 8

Mais, à trop vouloir relancer la franchise en rappelant aux spectateurs le film qu’ils ont adoré il y a 16 ans, Ocean’s Eight ne surprend également jamais. La première moitié du long-métrage introduit les personnages, tandis que la seconde se contente de raconter la mise en place de leur braquage sans qu’aucun élément externe ne vienne perturber leurs petites manigances. Enfin, une astuce scénaristique nous donne à reconsidérer l’intrigue depuis le début, sorte de twist censé nous surprendre mais qui n’aura pas dupé les amateurs des précédents épisodes. Difficile de se prendre au jeu lorsque l’on sait que quel que soit ce que Gary Ross nous montre à l’écran, les héroïnes auront toujours un coup d’avance sur le spectateur.

[critique] Ocean's 8

Mais est-ce si dérangeant ? Non bien entendu ! Après tout, les trois films de Steven Soderbergh (dont le tout premier était déjà le remake de L’Inconnu De Las Vegas avec Frank Sinatra, Dean Martin et Sammy Davis Jr)  fonctionnaient déjà sur ce principe. Ce que l’on vient voir avant tout, c’est la performance d’un formidable casting. Et à ce titre, celui de Ocean’s Eight est peut-être plus « impressionnant » que celui de Ocean’s Eleven. Sandra Bullock tient le rôle de George Clooney, Cate Blanchett celui de Brad Pitt, et elles sont secondées par ces actrices de talent : la très drôle Helena Bonham Carter, Anne Hathaway, Rihanna, Mindy Kaling, Sarah Paulson… Sans compter les multiples caméos dont une Dakota Fanning que l’on espère voir dans la suite.

Ainsi, malgré un scénario extrêmement balisé, Ocean’s Eight fonctionne.

Tout n’est pas parfait, bien au contraire, et l’on aurait beaucoup à redire sur quelques Deus Ex Machina et sur l’écriture souvent paresseuse (aucun véritable antagoniste par exemple), mais c’est un divertissement sympathique et qui fait bien le travail. Aucune prise de risque, certes, mais c’est une tendance générale dans l’industrie. Tant qu’à faire, au moins avoir un bon film. Ce qu’est, après tout, Ocean’s Eight.

Le casting amuse, l’intrigue se laisse suivre avec un certain plaisir, c’est un long-métrage idéal pour l’été. En tous cas, si vous aviez aimé les précédents films, ce nouvel opus devrait vous satisfaire pleinement.

Titre original

Ocean’s Eight  

Date de sortie en salles

13 juin 2018 avec Warner Bros.

Date de sortie en vidéo

 

Photographie

Eigil Bryld

Musique

Daniel Pemberton

Support & durée

35 mm en 2.39 :1 / 110 min