Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[test] Top Gun en blu-ray 3D

[test] Top Gun en blu-ray 3D

Top Gun est de retour en vidéo, dans une version convertie en relief. Sans faire partie des adeptes de ce procédé (3D postconvertie, pas du relief en lui-même), nous étions très curieux d'admirer le résultat. 

Top-Gun-02.jpg

Après tout, Titanic et Jurassic Park sont de parfaits exemples de réussite dans le domaine, toutes proportions gardées (un plan de Titanic est tout simplement mal converti (le premier plan chez Rose), et l'image du film de Spielberg ressorti cette année n'est pas exempte de défauts qui auraient pu être facilement évitables, comme l'abus de réduction de bruit). 

Disponible depuis le 12 juin, le Bluray 3D est accompagné de la version 2D, sur laquelle se trouvent les bonus. Une édition apparemment limitée comme indiqué sur le surétui cartonné. 

Il est utile de préciser que la version 2D est strictement identique à celle que l'on trouve dans les bacs depuis longtemps [lire le test du blu-ray 2D par Sypnos] et qu'elle diffère énormément en terme de qualité d'image par rapport à la nouvelle version qui a été convertie en 3D. 

Les deux versions ont les mêmes caractéristiques en ce qui concerne la partie audio : VO en True HD 5.1 ou DTS-HD Master Audio 6.1, et VF en Dolby Digital 5.1. Si la VF, mythique pour ceux ayant grandi avec le film, n'est pas enthousiasmante (doublage parfois risible, chansons ridicules), la VO est ultra dynamique, avec de nombreux effets surround. Elle surpasse largement la VF, avec une ouverture des canaux avant bien plus spectaculaire. Une très bonne bande son. 

Top-Gun-002.jpg

Par contre, niveau image (nous reviendrons sur le relief ensuite), elles sont complètement différentes. 

Enorme surprise : la nouvelle version 3D a bénéficié d'une restauration exemplaire, qui plus est pour un film qui ne ressort pas au cinéma (on a vu mieux bien entendu, mais il faut avouer que nous ne nous attendions pas à ce résultat). 

Vous remarquerez que le film en 3D est indiqué comme durant 111 minutes au lieu de 110 minutes. Pas de scène supplémentaire, ni de director's cut, simplement une légère différence due au nouveau logo de Paramount sur le master en relief. De quoi vous prouver que le travail a été fait sérieusement ? On aime bien ce genre de détail qui tend à nous montrer que le master a bien été corrigé. 

On notera également que le cadrage n'est pas totalement identique d'une version à l'autre : 2.40:1 pour la version 3D contre 2.35:1 pour le film en 2D. Etonnant car il nous semble que le DVD sorti il y a quelques années était déjà en 2.40 ! 

Toujours est-il que le résultat à l'image ne se fait quasiment jamais ressentir, et la version en relief gagne très, très, très légèrement sur les côtés et en haut et en bas. Cela varie suivant les plans et se remarque uniquement en arrêt sur image. Rien de très gênant donc pour ceux qui regardent le film sans relief. 

A première vue la version 2D sortie en 2009, présente sur cette édition, séduira par ses belles couleurs éclatantes, ses tons chauds et sa profondeur dans les scènes sombres. Pas ou peu de grain, et une image nette. 

Oui, mais, à y regarder mieux, on comprend vite que le film n'avait pas été réellement nettoyé : beaucoup de points blancs, contraste à fond, et le grain masqué par un abus de DNR. Les textures perdent un peu en détail avec ce procédé de réduction du bruit. Ca a l'air neuf, pimpant comme il faut, mais c'est une illusion : le film perd son aspect cinéma pour un look aseptisé et un effet lissé. Ajoutez-y une bonne dose d'accentuation des contours, et vous aurez un film avec un côté artificiel. 

Cette image est très belle par moments (nous ne sommes pas face à un Predator tout de même), mais n'est pas représentative du film. 

On pouvait craindre que la version en 3D garde cette image. Après tout, la tendance à l'heure actuelle, surtout pour les conversions relief, est au lissage intensif pour éviter que le public ne se plaigne du grain. Il n'y a qu'à voir par exemple l'image plutôt douteuse de Jurassic Park en relief. 

Or, c'est totalement l'inverse ici : le film retrouve pour la première fois sa vraie texture et son grain omniprésent. 

Le master est bel et bien nettoyé pourtant : les petits points blancs présents sur la version 2D sont absents ! 

Top-Gun-03.jpg

L'image garde un bon niveau de détail (la version 2D est meilleure en de rares exceptions), le grain redonne un aspect argentique, organique, et les couleurs redeviennent plus nuancées (les visages plus naturels, moins orangés, et au contraire les tons oranges sont encore plus appréciables). 

Top Gun n'a jamais eu une telle image. 

Le relief est convaincant. Tout n'est pas parfait, cela manque d'homogénéité (à l'image des différents appareils utilisés pour capter le film et des différents styles d'images), mais dans l'ensemble le résultat est satisfaisant voire spectaculaire pour les séquences aériennes. Celles-ci gagnent en intérêt, avec une profondeur excellente et de nombreux débordements (souvent plébiscités par les amateurs de relief). On suit encore plus facilement les actions, on devine bien plus vite qui est qui au beau milieu de ces scènes vertigineuses. La 3D apporte un réel plus. En outre, le jeu de contrastes entre les plans larges aériens et les plans des pilotes enfermés dans le cockpit est encore plus saisissant. On ressent nettement plus les sensations de vertige, de claustrophobie, de vitesse. Tout est démultiplié : sensations et émotions. Le relief ajoute donc une autre "dimension", à l'instar de la conversion du Monde de Némo, qui accentue les sensations de solitude grâce à la profondeur de l'océan et à l'étroitesse de l'aquarium. La 3D apporte à la fois une touche ludique et un renforcement de ce que l'on ressent à l'écran. 

Les scènes au sol sont moins surprenantes, et l'on oublie très vite la conversion. 

Pas de réel défaut, pas de désagréable impression. Une 3D sans doute dispensable, mais qui ne dénature pas l'œuvre pour autant, et qui donne simplement l'occasion de revoir ce film dans de bonnes conditions techniques, surtout au niveau de l'image. On aurait souhaité bénéficier d'une version 2D de la même qualité. 

L'édition est très complète avec ses bonus très intéressants. 

Ils ne sont cependant pas nouveaux et tous en SD. Un commentaire audio, des clips (qui ont salement vieillis), des spots, des making of d'époque, et surtout un très long making of réalisé il y a quelques années et riche en anecdotes amusantes. 

Top Gun est un classique des années 1980. Certains lui vouent un culte, d'autres le détestent. Il oscille entre le très bon film d'action aux scènes toujours aussi bluffantes, et le nanar sympatoche très marqué par son époque. 

Plus un film sur le sport qu'un film sur les militaires, avec ses nombreuses scènes de compétition, de dépassement de soi, de vestiaires, de beach volley, il est régulièrement tourné en dérision. Pourtant, malgré le ridicule affiché de certaines séquences, il reste un modèle d'écriture et un bon moment de plaisir. Pour la petite histoire, il s'agit d'un film apprécié de Wong Kar Waï qui n'a pas hésité à reproduire d'une manière sublime son esthétique et sa chanson culte Take my breath away dans As tears go by. 

 


 

 

 

Et puis quel casting ! 

Top Gun 3D est une réussite, il vous donnera l'occasion de revoir le film dans de bonnes conditions techniques. Une bonne édition pour un film qui traverse les années sans jamais réellement décevoir à chaque visionnage malgré sa forte identité très ancrée 1980. La marque d'un grand film. 

 

Ma note (sur 5) :

4

 


 

 Top-Gun-001.jpg

Titre original

Top Gun

Mise en scène 

Tony Scott

Production 

Paramount Pictures, distribué par UIP

Date de sortie France 

17 septembre 1986

Scénario 

Jim Cash & Jack Epps Jr  

Distribution 

Tom Cruise, Tom Skerritt, Val Kilmer, Kelly McGillis & Meg Ryan

Durée 

111 min

Musique

Harold Faltermeyer & Giorgio Moroder

Photographie

Jeffrey L. Kimball

Support 

Blu-ray 3D Paramount 2013 region B

Image 

2.40 :1 3D active

Son 

VOst DTS HD-MA 6.1

 

Synopsis :Jeune as du pilotage et tête brûlée d'une école réservée à l'élite de l'aéronavale US ("Top Gun"), Pete Mitchell, dit "Maverick", tombe sous le charme d'une instructrice et doit bientôt se remettre en cause après un tragique accident…