Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
La Proposition

La Proposition

Lorsque Margaret, une très puissante éditrice, est menacée d'être expulsée vers son pays natal, le Canada, elle imagine une solution d'urgence et déclare qu'elle est fiancée à son assistant, le malheureux Andrew, qu'elle exploite et maltraite depuis des années. Celui-ci accepte de participer à la supercherie, mais à ses conditions...

 

Un « rapido » de Broots

Ceux qui me connaissent doivent en perdre leur voix. Broots ? Un film avec Sandra Bullock ? Naaaaaaaaaaaaaaan…

C'est vrai que j'ai du mal avec la Bullock. Elle ne fait rien de bien ni même de potable. Bon OK j'exagère, il doit bien avoir un ou deux trucs regardables, mais bon, je l'aime pas, je l'aime pas !

C'est simple, depuis Speed, elle n'a pas existé pour moi. Et encore, Speed c'est surtout grâce à Dennis Hopper et à un Michael Bay encore sobre et pas bourré de ses tics nauséabonds… (Rock reste son dernier film digérable).

Mais bref, revenons-en à Sandra Bullock la nulle, et surtout à moi visionnant un de ses films…

"Mais euh, pas de ma faute, c'est ma copine qui voulait le voir !" et bon, comme dit Johnny '"ah, l'amûûûr"… (il a dit aussi d'autres conneries mais c'est pas le propos).

Donc voilà, c'est parti pour 1h45…

Et la conclusion est… ben aucune surprise, ni bonne ni mauvaise...
C'est la comédie classique américaine à l'eau de rose comme on en voit des dizaines fleurir chaque année…

Avec un scénario totalement prévisible, c'est dur d'accrocher et ça a du coup été mon cas. On a droit à quelques scènes assez drôles (la tête d'ahuri d'Andrew quand il apprend son mariage ou le "strip-tease"), d'autres classiques de ce genre de films, certaines carrément inutiles voire ridicules (la danse dans la forêt).

Sandra Bullock est quelconque (qui a dit c'est déjà mieux que d'hab ?),  Ryan Reynolds est moyen, les parents sont transparents, seule la grand-mère et Ramone sortent leur épingle du jeu.

Bref, c'est pas folichon, aussitôt vu aussitôt oublié.

Ah, restez jusqu'au générique, c'est presque le plus drôle…

L'avis de ma copine : un film à l'eau de rose comme aiment en regarder parfois les filles, ça fait du bien de temps en temps d'être dans le monde de Barbie, plutôt que dans ce monde de machos idiots… (NDLR : et malgré ça je l'aime) :)