Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
La Princesse & la Grenouille [blu-ray] : décevant retour aux sources

La Princesse & la Grenouille [blu-ray] : décevant retour aux sources


Une chronique de Nico

 

La_Princesse_et_la_Grenouille_BR.jpgJ'ai enfin pu découvrir le nouveau Disney 2D, censé redorer un peu le blason de la firme et marquer le retour d'une certaine tradition. J'attendais ça avec impatience car cela faisait 4 ans que l'on n’avait pas eu de dessin animé non animé par ordinateur (Brother Bear et la Ferme se rebelle – celui-ci est à oublier tant il est nul). Il faut reconnaître que les Famille Robinson, Chicken Little et Dinosaur n'étaient pas des bons produits. 

 

Alors, merci Lasseter de ce retour aux sources ! 

 

Déjà, bon point, les réalisateurs ultra talentueux que sont Ron Clements et John Musker sont aux manettes et ça, ça fait plaisir. Ces gars-là sont des génies, ni plus ni moins. Ils sont à l'origine des films Basil, détective privé, la Petite Sirène, Hercule, la Planète au trésor et bien entendu Aladdin (qui feront l'objet de critiques prochainement). 

Que du bon. 

 

Alors qu'en est-il ? Enfin un vrai Disney réussi comme avant ? 

 

Et bien oui et non. Je suis ultra déçu par bien des aspects. 

 la-princesse-et-la-grenouillle-02.jpg

Tout ce qui est "production design" est remarquable. La Nouvelle-Orléans colle tellement bien à l'univers de Disney. Un boulot extraordinaire en ce qui concerne les décors et le look de la princesse Tiana. Des choix de couleurs totalement cohérents (magnifiques bleu nuit et verts marécageux). 

Chaque plan devient un véritable tableau. 

 

Une première déception vient des personnages, que ce soit au niveau de leur animation ou de leur personnalité. 

la-princesse---la-grenouille-03.jpg

Si Tiana est de suite identifiable et convainquante, il n'en est pas de même pour bien d'autres protagonistes. Le prince Naveen est plutôt bien fichu mais légèrement fade. Il est antipathique et un peu bête. Choix assez osé mais pas franchement intelligent quand on pense que ce dessin animé devait être un véritable conte de fées moderne. 

Le méchant Facilier doit sa réussite à sa voix, à savoir le très bon comédien Keith David. C'est un méchant prometteur (merci Andreas Deja pour son animation dans sa chanson), mais son talent de magicien vaudou n'est cependant pas assez montré. Il en résulte une impression de véritable bâclage, et une frustration de ne pas le voir réellement en action. 

Charlotte et son père sont plutôt drôles et extrêmement bien animés mais font un peu "tache" dans le sens ou justement cette animation tranche trop avec le reste. Un peu comme la blonde d'Atlantide. Au passage très bon John Goodman prêtant sa voix au père. 

la-Princesse---la-grenouille-04.jpg

L'alligator Louis est lui aussi décevant : malgré une animation exemplaire d'Eric Goldberg (l'un de mes animateurs préférés, on lui doit le Génie, Philoctète et une séquence magnifique de Fantasia 2000 inspirée d'Al Hirschfeld), il n'est pas inoubliable et surtout trop banal. 

Mama Odie est du même ordre : Andreas Deja est inspiré mais le personnage est inutile. 

Reste des seconds rôles au design plus que douteux (le valet de Naveen) et des figurants carrément bâclés (non mais c'est quoi ce mec qui a les cheveux qui poussent dans la chanson du générique). 

Je ne parle même pas des lucioles, complètement à côté de la plaque niveau design. 

 

Quand les personnages sont aussi fades, il n'est pas évident de s'y identifier, mais quand en plus l'histoire est tout sauf palpitante, là c'est plus compliqué. 

Parce que jamais les personnages ne sont en danger. Jamais. On suit leurs "aventures" avec un profond ennui. Merde, quand on voit la courte séquence bien flippante des ombres qui suivent les héros, on pourrait croire à des rebondissements pour la suite, mais non. Rien. Que dalle. Quel ennui !

Voilà d'ailleurs pourquoi je n'ai pas aimé : il ne se passe rien. J'ai du mal à croire que certains gars de Pixar aient bossé dessus tant il y a du suspens dans leur films. Ca commençait bien avec la scène des parents de Tiana pourtant. 

 la-Princesse---la-Grenouille-06.jpg

Les chansons. Voilà quelque chose à ne pas rater quand l'histoire se passe en Louisiane. Randy Newman ? Cool, il a fait du bon boulot chez Pixar. 

Et bien encore une fois, c'est fade. Fade est vraiment le mot qui convient le mieux à ce Disney. Aucune chanson ne reste en tête, ce qui n'est pas franchement digne de la maison de Mickey. Petit plus à la chanson supervisée par Goldberg, qui si elle présente d'énormes défauts d'animation, n'en reste pas moins très belle. 

 

Restent des clins d'œil en pagaille aux anciens films du duo, un Dark Vador, une référence à Merlin l'enchanteur, et un look très inspiré de la Belle et le Clochard. C'est pas mal mais ça ne fait pas un chef-d'œuvre. 

 

Au final, malgré tout ce que j'en ai dit, je pense qu'il est à voir. Les animateurs semblent un peu rouillés, le film n'est pas vraiment réussi, mais l'ensemble se suit, avec de bons moments et surtout de magnifiques paysages. 

 

Le blu-ray est techniquement au top, rien à dire, les bonus plutôt bons mais un gros carton rouge pour ne pas avoir sous-titré les chansons quand on le regarde en VO. Quelle erreur ! 

 

Bon eh bien il n'y a plus qu'à attendre le prochain Rapunzel qui s'annonce bien.