Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
Echelon Conspiracy

Echelon Conspiracy

Un « rapido » par Broots

 

Ça y est, on touche le fond…


Non mais quelle idée ?

Je sais, je ne peux m'en prendre qu'à moi à mater ce genre de films mais je sais pas, Echelon, Big Brother, tout ça, ça sentait bon pourtant.

Bon c'est vrai, j'aurais dû m'en douter en voyant le casting mais j'étais motivé hier soir !

Eh ben… comment dire… c'est à chier, voilà : c'est la bonne critique, je pense.


Je ne vais pas vous faire une longue bafouille sur la réflexion intense (hum) que m'a inspirée le film, ni sur l'efficacité toute relative des scènes d'actions (j'imagine la discussion entre le producteur et le réalisateur : "Tiens, si on foutait une fusillade ? Ah ouais, cool, et une poursuite en bagnole aussi ! Yeah, mais attends, j'ai l'idée du siècle : on la fait à….. MOSCOU !! - Géniaaaaaaaaaaaaaaaaaal ! Et fous des ralentis partout aussi, c'est top ça !").

Même le "message" du film (si si, y en a un, promis) est ultra simpliste, niais et même si servi sur un plateau de tôle ondulée (je refuse de parler d'argent pour ce film, ni même de bronze), on s'en tape royalement !!!!

Allez, je vous la fais courte : Echelon, c'est pas bien (j'aurais pu dire "Echelon c'est pas bon" mais ça aurait créé une rime et ça serait encore d'un niveau trop élevé par rapport à celui de ce film daubesque)…

Non, pardon, en fait c'est que Echelon est une atteinte à la liberté des citoyens américains… Et ce film alors ? Je crois qu'on peut dire sans surprise que c'est une atteinte à l'intelligence MONDIALE !!!


Ma note : 1/5 (et c'est presque trop gentil)