Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
Dracula : Prince des Ténèbres

Dracula : Prince des Ténèbres

 Un «  rapido » de TWIN

 

http://media.potemkine.fr/img/produit/1965/3512391115951_dracula_prince_of_darkness.jpgUn bel exemple de suite plus réussie que son modèle. Puisant à nouveau ici et là chez Bram Stoker (mais de façon plus sporadique), le récit base tout son potentiel sur le mythe et l’aura de son personnage-titre. D’ailleurs, le premier tiers se consacre entièrement à une belle montée en puissance que le second réalisera par la mise en place d’un piège, certes classique, mais monstrueusement exécuté, qui voit deux couples s’aventurer au château du Comte, être accueillis et logés par l’étrange valet de Dracula, afin de servir de source régénératrice.

Les ficelles sont hénaurmes mais ça fonctionne totalement, grâce à la mise en scène classieuse très aboutie de Fisher qui pose sa caméra au sein de décors et de couloirs à l’ampleur et à l’esthétique phénoménales (une ampleur qui manquait drôlement au premier film), même s’il faut reconnaître que le dernier acte, celui de la vengeance et de la poursuite, est moins réussi, car peut-être trop balisé. Christopher Lee, dont les dix années supplémentaires servent grandement au rôle, est toujours tétanisant.

 

Le DVD propose des prestations techniques correctes pour un film de cet âge.


Bonus du DVD :
  Un reportage inutile sur les vampires de la Hammer.