Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
Déceptions & grandeur du cinéma 02

Déceptions & grandeur du cinéma 02

Membre de la première heure du Palmarès, Cultiste a une approche très personnelle du cinéma. Il l’aime, à n’en pas douter, mais le VIIe Art ne le lui rend pas toujours. Lorsque l’intéressé m’envoie ses rapports réguliers afin d’alimenter mon classement, ce brave amateur de polars bien glauques et de créatures cthuloïdes me procure quelques agréables moments que je regrette de ne pouvoir vous faire partager car, s’il est blogueur, Cultiste préfère écrire et publier sur d’autres sujets. Je lui ai donc proposé, légitimement, une tribune libre à la gloire d’un cinéphage cinéphile particulier, proche des Illuminati, qui n’a pas froid aux yeux ni la langue dans sa poche.

 

Aujourd’hui, une sélection de films réussis (selon ses propres critères) à part un qui promettait mais dont le potentiel s’est retrouvé gâché par le casting.

 

Cultiste au rapport !

In-the-air.jpg

In the air (vo) : 4


Des seconds rôles féminins un peu effacées devant un Clooney qui est dans tous les plans. Le scénario est attendu et prévisible (malgré un twist final déroutant). Le personnage de George Clooney est drôle et touchant. Une très bonne comédie. Je suis curieux d'entendre la VF, certaines blagues et jeux de mots sont intraduisibles.

[Note de Vance : rien à dire, tout à fait d’accord avec cette approche.]

 

Gainsbourg-vie-heroique.jpg

Gainsbourg (vie héroïque) : 4


Même si je ne comprend pas le titre du film (une « vie héroïque » ?), c'est un biopic différent des autres. Entre rêverie clipesque et film à la Tim Burton (Big Fish !), les deux heures du film passent bien trop vite et la vie de Gainsbourg est devenue un succession de scènes avec comme seul lien sa musique.

 

Ou-sont-passes-les-Morgan.jpg

Où sont passés les Morgan ? : 2


Avec un pitch classique (deux citadins à la campagne) et une excuse scénaristique amusante (c'est un couple en crise), le film aurait pu être une sympathique comédie de plus. Dommage que la présence de Sarah "facialement figée" Jessica
"mauvaise actrice" Parker gâche le film. 

[Note de Vance : visionné dans l’avion, un film laid et mou, rarement drôle et souvent agaçant, la faute à la même.]

 

Mother.jpg
Mother
: 3


Un film dramatique et touchant sur la relation fusionnelle entre une mère et son fils.

 

Sumo.jpg

Sumo : 3


Un quatuor d'obèses israéliens monte une équipe de sumotoris. Un scénario surprenant qui parle d'image de soi et d'accomplissement.