Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] World War Z : la Grande Braderie

[critique] World War Z : la Grande Braderie

World War Z est une ode démesurée à sa star,  lequel a probablement voulu que ses gamins (qui portent les mêmes noms que des médicaments contre les troubles intestinaux) puissent voir le film où leur papa apparait dans 95% des plans. World War Z est une continuelle démonstration de scènes foireuses, sans originalité et sans le moindre message sous-jacent...

WWZ 02

Un Blockbuster du pauvre quoi... Car après avoir vu ce film on doit se douter que :

 

  • Brad Pitt doit trouver des Louis d'or dans ses Kinder ;
  • Brad Pitt va réconcilier l’Israël et la Palestine ;
  • Brad Pitt arrive à scier un chêne avec un couteau en plastique ;
  • Brad Pitt peut guérir du cancer avec un sachet de Smecta ;
  • Brad Pitt peut faire fondre l'anneau de Sauron en urinant dessus ;
  • Brad Pitt a fait une tache de confiture sur un mur, un marchand d'art lui en a proposé 1 million d'euros.

 

Chuck... tu n'as qu'à bien te tenir !!!


A LIRE AUSSI :

 

  • l’avis de Nico, qui l’a visionné en avant-première, sur ce même blog (et qui est nettement plus enthousiaste) ;
  • l'avis du Hulk, qui l'a vu la semaine de sa sortie, et a plutôt apprécié.

Ma note (sur 5) :

1

Note moyenne au Palmarès (sur 33 votes) :

2,97

 


 

  WWZ 01

Titre original

World War Z 

Mise en scène 

Marc Forster

Date de sortie France 

3 juillet 2013

Scénario 

Carnahan, Strazynski, Lindelof & Brooks 

Distribution 

Brad Pitt, Mireille Enos & Elyes Gabel

Musique

Marco Beltrami & Matthew Bellami

Photographie

Ben Seresin

Support & durée

35 mm ; 2.35:1 / 116 min

 

 

Synopsis : Gerry Lane, ex-enquêteur pour les Nations Unies, doit tout faire pour sauver sa famille d’une apocalypse qui a engouffré le monde entier.