Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Percy Jackson : la mer des monstres

[critique] Percy Jackson : la mer des monstres

 

Percy Jackson et ses amis reviennent sur nos écrans après trois ans d'absence. Avec le passage à la 3D, ce qui est désormais une saga confirme son statut d'attraction de fête foraine pour jeunes ados, à défaut d'être une œuvre captivante tout public.

Percy Jackson 2.02

On ne s'en souciait guère, mais cela faisait donc trois ans que nous n'avions aucune nouvelle des aventures de Percy Jackson. Il faut dire que celui qui fut désigné d'office comme le remplaçant d'Harry Potter n'avait su s'attirer la sympathie du public. Un succès relatif pour une sortie à l'époque beaucoup moins médiatisée que celle du petit sorcier à lunettes. Car malgré la présence de Chris Columbus derrière les premiers épisodes de ces deux sagas, la différence de traitement est tellement énorme qu'elle ne joue pas en faveur du fils de Poséidon. Pour cette suite, intitulée La Mer des monstres, c'est le réalisateur Thor Freudenthal qui reprend la barre.

Beaucoup moins expérimenté que son prédécesseur, le réalisateur allemand n'arrive pas à hisser la saga au même niveau que son illustre modèle, mais en fait une sorte de « ride » assez proche de  Voyage au centre de la Terre. Son aspect télévisuel un peu cheap n'est pas franchement enthousiasmant, mais le relief ajoute un petit plus et permettra au moins au spectateur de s'amuser un peu avec les quelques scènes où il est bien mis en valeur. Le film est techniquement plutôt convaincant avec des images de synthèses correctement intégrées. Mais la direction artistique est inconstante : certains monstres comme le taureau ont un design inspiré, d'autres sont peu originaux voire tout simplement grotesques. Un tel univers aurait mérité une plus grande cohérence dans sa représentation. En l'état, rien qui ne rende l’univers de Percy Jackson unique ou qui ne se démarque d'autres films du même style.

Il en est de même pour le scénario, étonnamment sage et peu délirant compte tenu de l'idée de base, celle de faire exister des éléments de la mythologie grecque dans un environnement moderne. Encore une fois, on ressent la volonté de coller au plus près à la saga Harry Potter. Il s'agit ici également de l'incursion d'un monde magique dans le réel et le quotidien. Mais un peu à l'instar de la différence entre Love actually et Valentine's day, il manque clairement la petite touche de fantaisie propre aux réalisations anglaises. Cette superproduction américaine manque donc très clairement d'un grain de folie. Et c'est la raison principale du désintéressement du public adulte. Le charme so british de l'univers magique d'Harry Potter arrivait à maintenir l'attention de tous les spectateurs. A côté, Percy Jackson est fade. Seuls les plus jeunes, en manque justement de nouvelles aventures du petit sorcier, trouveront un intérêt dans ce film.

Percy-Jackson-2.03.jpg

L'interprétation reste correcte, le héros étant très bien incarné par un Logan Lerman investi. Les autres acteurs jouent le jeu avec plus ou moins de succès, peu aidés par des personnages parfois caricaturaux voire tout simplement peu caractérisés (on pense à Jake Abel, surjouant dans le rôle de l'adversaire). Le toujours impeccable Stanley Tucci et le très bon Anthony Head font de la figuration.

Cette suite honnête se doit de relancer la saga sur de meilleures bases. Si elle n'a rien de follement captivante, elle plaira certainement à un jeune public ou aux connaisseurs de l'œuvre littéraire. Elle annonce un nouvel épisode, que l'on attend sans impatience, mais qui pourrait s'avérer sympathique !

 

Ma note (sur 5) :

2

 Percy Jackson 2.01

Titre original

Percy Jackson : Sea of monsters

Mise en scène 

Thor Freudenthal

Production 

Sunswept entertainment & 1492 Pictures, distribué par Fox

Date de sortie France 

14 août 2013

Scénario 

Marc Guggenheim, Larry Karaszewski & Scott Alexander d’après Rick Riordan

Distribution 

Logan Lerman, Brandon T. Jackson & Stanley Tucci

Musique

Andrew Lockington

Durée

106 min

Photo

Shelly Johnson

Support 

35 mm

Son

VF & VOst DD 5.1

 

Synopsis :Percy Jackson ne sent pas vraiment l’âme d’un héros. Même s’il a déjà sauvé le monde, ce demi-dieu se demande si ce n’était pas tout simplement un coup de bol extraordinaire. Lorsqu’il découvre que son demi-frère est un monstre, il commence même à penser qu’être le fils de Poséidon est peut-être une malédiction. Mais il ne va pas avoir le temps de méditer sur le sujet car la barrière de protection divine qui protège le Camp des Sang-Mêlé est attaquée par une horde de monstres mythologiques, menaçant de détruire le sanctuaire des demi-dieux. Pour sauver leur seul refuge, Percy et sa bande doivent se lancer à la recherche de la légendaire Toison d’Or. Leur périple va les conduire dans une odyssée à hauts risques sur les eaux inexplorées et mortelles de la Mer des Monstres - plus connue des humains sous le nom de Triangle des Bermudes. Ils devront faire face à d’incroyables créatures fantastiques : d’un taureau mécanique cracheur de feu, à des créatures des mers terrifiantes, en passant par des cyclopes géants. Et même d’autres demi-dieux à la loyauté douteuse... Les enjeux sont plus importants que jamais : si Percy échoue, le Camp des Sang-Mêlé disparaîtra à jamais et l’Olympe s’effondrera