Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Oblivion : Tom égérie

[critique] Oblivion : Tom égérie

 

Mettons les points sur les "i" : j'adore le genre Post-Apocalyptique, marié à toutes les sauces... du survival Mad Max 2 au mollasson Le Livre d'Eli.

Et mettons les barres sur les "T" : j'éprouve de plus en plus d'affection pour les rôles de Tom Cruise ; très honnêtement, quand je regarde sa filmo, je la trouve loin d’être honteuse – et même plutôt flatteuse.

Oblivion 02

Oblivion est une œuvre visuellement impeccable, épurée, léchée, dont la plus grande qualité est son synopsis. Parallèlement, son plus grand défaut est certainement le traitement qui lui a été apporté. En effet, sans véritablement manquer de cohérence, l'ensemble est bordélique et mal construit. C'est un putain de Rubik's cube géant ou le spectateur désabusé cherche à trouver un semblant de logique tout en se doutant qu'il y a anguille sous roche.

Même si la fin apporte des réponses, on se rend compte au final que le gavage d'informations que nous avons subi n'en demandait pas tant.

Et en ce qui concerne ses nombreuses influences, ce n'est pas un point qui me gêne en soit... mon prof de dessin me disait d’ailleurs à l'époque : "Si tu arrives à copier un artiste, tu as du talent, si tu inventes quelque chose de nouveau, tu es un créateur."

Joseph Kosinski ne manque pas de talent....


 

Ma note (sur 5) :

3

Note moyenne au Palmarès (sur 29 votes) :

3,01

 


 

 

 

Oblivion-001.jpg

Titre original

Oblivion 

Mise en scène 

Joseph Kosinski 

Date de sortie France   

10 avril 2013

Scénario 

Joseph Kosinski, Karl Gajdusek & Michael Arndt 

Distribution 

Tom Cruise, Olga Kurylenko & Morgan Freeman

Durée 

126 minutes

Musique

M83

Photographie

Claudio Miranda

Support 

Blu-ray Universal region All ; 2.40:1

Son 

VF DTS HD-HR 7.1 ; VO DTS HD-MA 7.1

 

 

Synopsis : 2077 : Jack Harper, en station sur la planète Terre dont toute la population a été évacuée, est en charge de la sécurité et de la réparation des drones. Suite à des décennies de guerre contre une force extra-terrestre terrifiante qui a ravagé la Terre, Jack fait partie d’une gigantesque opération d’extraction des dernières ressources nécessaires à la survie des siens. Sa mission touche à sa fin. Dans à peine deux semaines, il rejoindra le reste des survivants dans une colonie spatiale à des milliers de kilomètres de cette planète dévastée qu’il considère néanmoins comme son chez-lui.

Vivant et patrouillant à très haute altitude de ce qu’il reste de la Terre, la vie "céleste" de Jack est bouleversée quand il assiste au crash d’un vaisseau spatial et décide de porter secours à la belle inconnue qu’il renferme. Ressentant pour Jack une attirance et une affinité qui défient toute logique, Julia déclenche par sa présence une suite d’événements qui pousse Jack à remettre en question tout ce qu’il croyait savoir. Ce qu’il pensait être la réalité vole en éclats quand il est confronté à certains éléments de son passé qui avaient été effacés de sa mémoire. Se découvrant une nouvelle mission, Jack est poussé à une forme d’héroïsme dont il ne se serait jamais cru capable. Le sort de l’humanité est entre les mains d’un homme qui croyait que le seul monde qu’il a connu allait bientôt être perdu à tout jamais.

 

 

NDLR. Le blu-ray sorti le 10 août, trouvable dans une belle édition steelbook, comporte de nombreux bonus (outre la copie digitale offerte pour les possesseurs de PC) :

4 scènes coupées (HD - 4'25" - VOST)
"Promesses d'un nouveau monde : le making of d'Oblivion" (HD - VOST) :
- "Destinée" (11'02")
- "Voyage" (9'31")
- "Combat" (15'50")
- "Illusion" (5'39")
- "Harmonie" (6'11")
Bande originale du film isolée (DTS 5.1)
Commentaire audio de Tom Cruise et Joseph Kosinski (VOST)