Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Massacre à la tronçonneuse, l’original

[critique] Massacre à la tronçonneuse, l’original

Massacre-a-la-tronconneuse-original-00.jpg

 

 

3,7/5

 

Une petite soirée horreur consacrée à Leatherface, histoire de combler encore certaines lacunes. Avant la préquelle toute récente pondue par Liebesman (et plutôt bien foutue, je suis globalement d’accord avec la critique du TWIN), j’ai donc visionné l’original dans une version restaurée dernièrement, livrée dans un très beau digipack collector.

Massacre-a-la-tronconneuse-original-02.jpg

En 1974 sort donc sur les écrans ce slasher inspiré des meurtres perpétrés par Ed Gein, film presque autoproduit pour lequel Tobe Hooper s’est occupé d’à peu près tout, de la musique au scénario. En résulte un classique absolu en matière de thriller horrifique, qui s’avère étonnamment encore tenir la route. Si on peut trouver dans la répétition nauséeuse de  quelques séquences (notamment et surtout la fuite de Sally, hurlante et gesticulante – jouée par une Marilyn Burns dont les formes plantureuses et le regard hypnotique sont instantanément devenus culte) une forme d’exagération presque comique, on ne peut qu’être admiratif devant ce script idéalement construit, sachant avec une rare économie de moyens faire monter la tension et placer son contexte malsain. Les apparitions de Leatherface jouent davantage sur la brutalité et le caractère implacable de ses interventions : Massacre à la tronçonneuse n’est pas un film d’horreur au sens propre du terme, mais la bande son saturée (de bruits métalliques insistants et de ce ronronnement agressif de la tronçonneuse), la caméra mouvante de Tobe Hooper avec ses angles appuyés contribuent à renforcer à chaque plan le côté glauque, pervers et violent de ce petit film ultra-efficace, à la fin très réussie qui plus est.


Un modèle qui parvient, et c’est un exploit dans le genre, à tenir la dragée haute à ses successeurs qui n’ont d’ailleurs choisi, la plupart du temps (voir Nispel et Liebesman), que la copie modernisée à la réécriture du mythe.



The Texas Chain Saw Massacre


 Massacre-a-la-tronconneuse-original-01.jpg

Mise en scène 

Tobe Hooper 

Genre  

Thriller horrifique, slasher 

Production  

Vortex 

Date de sortie France  

1974 

Scénario 

Tobe Hooper & Kim Henkel

Distribution 

Marylin Burns, Allen Danziger & Gunnar Hansen

Durée 

90 min

 

 

Support 

DVD édition ultime Studio Canal zone 2 (2004)

Image 

1.75 : 1 ; 16/9

Son 

VOst Dolby surround 2.0

 

 

Synopsis : Jeunes et insouciants, cinq amis traversent le Texas à bord d'un minibus. Ils s'aperçoivent bien vite qu'ils sont entrés dans un territoire étrange et malsain, à l'image du personnage qu'ils ont pris en stop, un être vicieux en proie à des obsessions morbides. Ce dernier ne tarde pas à se faire menaçant. Mais les cinq amis parviennent à s'en débarrasser.
Peu de temps après, une panne d'essence contraint le groupe à s'arrêter à une station-service. Non loin de là, une maison isolée attirent leur attention. Deux d'entre eux décident de s'y aventurer, mais lorsqu'ils tentent de pénétrer à l'intérieur, un boucher masqué surgit et massacre les deux adolescents avec une tronçonneuse. Un de leur camarade, parti à leur recherche, subit le même sort. Il ne reste alors plus que deux survivants, et la nuit commence à tomber...