Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Le Hulk a vu : Malavita

[critique] Le Hulk a vu : Malavita

Ex-affranchi poursuivi par la mafia après avoir balancé ses anciens camarades, Giovanni déménage en Normandie avec sa famille.

Malavita 02

Une idée qui a de quoi séduire, le décalage entre cette famille hors-norme et leur entourage étant flagrant. Dans le film, cela donne lieu à moult situations farfelues à défaut d'être vraiment drôles, même si les sautes d'humeurs de Gio sont parfois assez tordantes. Les habitudes de hors-la-loi ont la vie dure.

Les retournements de situation vers la fin sont réussis et l'ensemble est plaisant, toutefois, en hésitant trop entre la comédie/action et la parodie de films de gangsters, il ne parvient pas à vraiment marquer.

LIRE AUSSI : la critique complète de Nico.

 

Ma note (sur 5) :

3

La Note de Nico :

3

Note moyenne au Palmarès (sur 10 votes) :

2,53


 Malavita 01

Titre original

Malavita/the Family

Mise en scène 

Luc Besson

Date de sortie France 

23 octobre 2013

Scénario 

Luc Besson, Michael Caleo & Tonino Benacquista

Distribution 

Robert De Niro, Michelle Pfeiffer, Tommy Lee Jones & Dianna Agron

Musique

Evgueni Galperine

Photographie

Thierry Arbogast

Support & durée

35 mm, 2.35 :1 ; 111 min

 

Synopsis : Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie.
Malgré d’incontestables efforts d’intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s’agira de régler les petits soucis du quotidien…