Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Le Hulk a vu : les Ames vagabondes

[critique] Le Hulk a vu : les Ames vagabondes

les-Ames-vagabondes-00.jpg

 

Les Ames, des entités extra-terrestres, ont colonisé la quasi-totalité de l'humanité en se liant aux individus tels des symbiotes. Mélanie, une des rares survivantes, se retrouve infectée mais conserve sa personnalité ; la créature et son hôte vont devoir vivre en communauté avec le reste des résistants.

La science-fiction n'est malheureusement là qu'en tant que décor pour le film dont la principale visée est d'explorer les liens subtils entre l'héroïne et son symbiote, et les amourettes qu'auront chacune des deux. C'est donc long, assez creux et ça frise le gnangnan, mais l'esthétique éthérée et le message de fraternité véhiculé ravivent l'intérêt.

les-Ames-vagabondes-02.jpg

Dommage que la SF et la réflexion passent à la trappe, ce qui déçoit un peu pour un Niccol.

 

Ma note (sur 5) :

3

Note moyenne au Palmarès (sur 3 notes) :

2,42

 


 

 les-Ames-vagabondes-01-copie-1.jpg

Titre original

The Host

Mise en scène 

Andrew Niccol

Production 

Chockstone Pictures & Nick Wechsler  

Distribué en France par

Metropolitan FilmExport

Date de sortie France 

17 avril 2013

Scénario 

Andrew Niccol d’après l’oeuvre de Stephenie Meyer

Distribution 

Saoirse Ronan, Jake Abel, Diane Kruger & William Hurt

Durée 

124 min

Musique

Antonio Pinto

Photographie

Roberto Schaefer

Support 

35 mm

Image 

2.35:1 ; 16/9

Son 

VF DD 5.1

 

Synopsis : La Terre est envahie. L’humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés. Melanie Stryder vient d’être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l’être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, se trouve un homme qu’elle ne peut pas oublier. L’amour pourra-t-il la sauver ?