Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.


[critique] Le Hulk a vu : Cartel

Publié par Le Hulk sur 22 Novembre 2013, 19:44pm

Catégories : #Sur écran : sorties cinéma

Mené par l'appât du gain, un avocat s'associe à un trafic de drogue. Hélas, le cartel est un jeu dangereux où tous les joueurs sont conduits à leur perte, tôt ou tard... 

Cartel 04

Plein de philosophie plus ou moins subtile, le film laisse le spectaculaire au second plan et se pare de scènes parfois sordides, voire carrément tragiques. Le rythme est lent et l'intrigue tient finalement à peu de chose, mais le cynisme à outrance rend l'ensemble fascinant parfois, à défaut d'etre attachant.

Cartel est une curiosité dont le ton impitoyable fait penser à No Country for Old Men.

Plutôt intéressant.

A LIRE AUSSI : l'avis développé de Nico.

 

Ma note (sur 5) :

3

 


 

 Cartel-01.png

Titre original

The Counselor

Mise en scène 

Ridley Scott

Production 

20th Century Fox

Date de sortie France 

13 novembre 2013

Scénario 

Cormac McCarthy

Durée

100 min

Distribution 

Michael Fassbender, Penelope Cruz, Cameron Diaz, Javier Bardem & Brad Pitt

Photographie

Darius Wolski

Musique

Daniel Pemberton

 

 

Synopsis : la descente aux enfers d’un avocat pénal, attiré par l’excitation, le danger et l’argent facile du trafic de drogues à la frontière américano-mexicaine, mais qui découvre qu’une décision trop vite prise peut le faire plonger dans une spirale infernale, aux conséquences fatales…

 

Commenter cet article

TWIN 24/11/2013 13:01


Ok !

TWIN 24/11/2013 12:05


Merci ! Je vais essayer de revenir sur le blog de temps en temps. Au fait, pour ton classement, Gravity : 5/5.

Vance 24/11/2013 12:11



Je l'ajoute tout de suite. Je te contacte dès que j'ai les dispo du G.



TWIN 24/11/2013 08:18


Merci ! Ca devrait fonctionner...

Vance 24/11/2013 10:48



Ca fonctionne ! C'est cool de te retrouver ! A bientôt pour une soirée au comptoir.



TWIN 23/11/2013 19:10


Au fait, comment fais-tu pour afficher ton avatar à côté de tes commentaires?

Vance 23/11/2013 19:22



Il faut passer par un "gravatar". Tu t'inscris et tu peux te faire une image reconnaissable un peu partout.




TWIN 23/11/2013 19:03


Je crois oui ! :)

TWIN 23/11/2013 10:12


Un romancier expcetionnel ne fait pas forcément un bon scénariste non plus...

Vance 23/11/2013 11:01



Je crois que nous sommes sur la même longueur d'ondes.



TWIN 22/11/2013 21:52


Je viens de lire vos deux critiques, Hulk et Nico. Je dois bien avouer que le sujet ne me tente guère, mais vos avis m'intriguent. J'aime vraiment beaucoup Ridley Scott réalisateur, mais il ne
m'intéresse véritablement que lors de ses films en costume (historiques, fantastiques ou de science-fiction), soit du coup en général un film sur deux. Je verrai si j'ai l'occasion de me rendre
en salle. (Ce ne sera sans doute pas la claque de Gravity...)

Vance 23/11/2013 07:58



TWIN, j'ai aussi vu Cartel et je dois dire que, peu ou prou, je rejoins mes camarades. Le film est joli à voir, la photo est soignée malgré une présence importante de filtres, les
acteurs sont impressionnants d'aisance. Le problème vient de l'écriture de McCarthy : si les frères Coen s'en étaient magistralement tirés avec No country for old men, en parvenant à
distiller l'humour féroce et les tirades pseudo-philosophiques d'une manière relativement harmonieuse (peut-être un peu trop systématiquement accolés à Tommy Lee Jones), Ridley Scott paraît ne
pas parvenir à sortir de ce carcan, préférant juxtaposer des séquences de dialogues farfelus ou chaque interlocuteur semble faire la morale à l'autre. Impossible en outre de s'identifier à tel ou
tel protagoniste : tous les personnages sont clairement traités de façon archétypale, balisant la voie maudite du pauvre avocat qui s'est (littéralement) damné pour sa belle.


Avare en séquences haletantes, le film se contente de suivre la valse hésitation d'un personnage incapable de prendre la moindre initiative. Certains y verront peut-être un chef-d'oeuvre
existentialsite. Moi pas.



Nous sommes sociaux !

Articles récents