Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[Challenge] Kevin Costner au cinéma

[Challenge] Kevin Costner au cinéma

 

C’est après avoir revu récemment (mais en Blu-ray cette fois) les Incorruptibles que nous nous sommes aperçus que la vidéothèque était plutôt bien pourvue en films dans lesquels apparaît Kevin Costner (en tant qu’acteur comme de producteur ou de réalisateur). Il faut dire que la passion qui lui vouait naguère Jennifer n’a guère baissé avec le temps. Comment lui en vouloir quand j’envisage sérieusement d’acheter toutes les œuvres dans lesquelles figure Jennifer Connelly ?

Banniere-Costner-02.jpg

Puis vint le moment de rédiger cette critique sur une des dernières séances du Ciné-Club Sensation (celle d’août, sélectionnée par Gribouille, portera sur les Enfants du silence) : A chacun sa guerre, film pas très connu dans lequel Costner tient un rôle non négligeable. Les vacances et le temps aidant, pourquoi ne pas programmer un défi ? Une cadence honnête (2 par mois, davantage pendant l’été) permettra de ne pas se lasser, même si la carrière de ce comédien nous permet de toucher à quasiment tous les genres, du western à la comédie romantique en passant par le thriller, l’espionnage, le drame familial, la SF et même l’épouvante.


Né en 1955, il est venu assez tard dans la profession (il est dit que c’est grâce à sa rencontre avec Richard Burton). Bombardé « brillant jeune premier » avec l’étonnant Silverado, il est consacré « star » immédiatement après avec son premier rôle dans les Incorruptibles. Ensuite, ce fut le rouleau compresseur Danse avec les loups, qui lui a rapporté fortune, gloire, moisson de récompenses et la reconnaissance éternelle de la profession. Si sa carrière a connu des bas dans les années 2000, il semble reprendre du poil de la bête depuis Man of Steel et la mini-série Hatfield & McCoys. N’oublions pas qu’il est également producteur et chanteur dans un groupe de country.

 

Tred, un des fidèles contributeurs du Palmarès, avait eu la bonne idée de dresser une liste des meilleures performances à l'écran de Kevin Costner, et elle m'a servi à dresser celle des films que je n'ai pas vus de lui.


Filmographie sélective (comme d’habitude, cliquez sur les titres pour aller directement à la page de la critique) :


 

1982 : Les Croque-morts en folie (Night Shift)

1983 : Le Dernier testament (Testament)

1983 : Frances

1984 : Le Marchand d'Armes (The Gunrunner)

1984 : les Copains d’abord

1985 : Une bringue d’enfer (Fandango)

1985 : Silverado

1987 : les Incorruptibles (The Untouchables)

1987 : Sens unique (No Way Out)

1988 : Duo à trois (Bull Durham)

1989 : Jusqu'au bout du rêve (Field of Dreams)

1990 : Danse avec les loups (Dances with Wolves)

1990 : Revenge

1991 : JFK

1991 : Robin des bois : Prince des voleurs (Robin Hood: Prince of Thieves)

1992 : Bodyguard

1993 : Un monde parfait (A Perfect World)

1994 : A chacun sa guerre (The War)

1994 : Wyatt Earp

1995 : Waterworld

1996 : Le Pro (Tin Cup)

1997 : Le Facteur (The Postman)

1999 : Pour l'amour du jeu (For Love of the Game)

1999 : Une bouteille à la mer (Message in a Bottle)

2000 : 13 jours (Thirteen Days)

2001 : Destination : Graceland (Road to Graceland)

2002 : Apparitions (Dragonfly)

2003 : L'Ouest Sauvage (Open Range)

2005 : La Rumeur court (Rumor Has It…)

2005 : Les Bienfaits de la Colère (The Upside of Anger)

2006 : Coast Guards (The Guardian)

2007 : Mr. Brooks

2008 : Swing Vote, la Voix du cœur

2009 : Instinct de survie (the New Daughter)

2011 : the Company Men

2013 : Man of Steel

2013 : Jack Ryan

2014 : Three Days to Kill