Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[blu-ray] Lucky Luke : le film dont on n’attendait rien

[blu-ray] Lucky Luke : le film dont on n’attendait rien

Lucky-Luke-01.jpg

 

Lucky Luke

Un film de James Huth (2009) avec Jean Dujardin, Mickael Youn, Sylvie Testud & Daniel Prévost.

Genre : Western parodique

Un Blu-ray région B édité par UGC

Format image : 2.35 :1 ; 16/9
VO française : DTS-HD Master Audio 5.1 & 2.0
Sous-titres anglais
 

 

L'histoire : Afin de faciliter la construction d’une ligne de chemin de fer, le gouvernement des États-Unis demande à Lucky Luke de ramener la paix dans la petite ville de Daisy town, livrée aux hors-la-loi. Dans la ville qui l’a vu grandir, Lucky Luke, « l’homme qui tire plus vite que son ombre », va croiser Billy The Kid, Calamity Jane, Pat Poker, Jesse James et Belle...

Une chronique de Sypnos

 

Il y a des films dont on attend beaucoup et qui nous déçoivent encore plus et puis il y a des films dont on n’attend vraiment rien et qui, bizarrement, créent la surprise. Lucky Luke fait partie de cette seconde catégorie. Malgré mes a priori sur le casting (présence de Mickael Youn, réalisateur de Brice De Nice aux commandes), j'ai été agréablement surpris par cette bande.


Tout d'abord, le décor planté est vraiment bluffant. Huth a véritablement recréé un cadre western convaincant même si parodique. Il a ingéré les codes du genre pour mieux les exposer à l'écran à sa manière. Rien n'est ici pris au sérieux mais tout tient la route, que ce soient les emprunts à Leone (dur de passer à côté) ou à d'autres univers de la BD (Tintin). On a donc bien tous les éléments de l'Ouest en mains et les personnages aptes à remplir le cadre scope (quel format sied mieux au western ?).

Lucky-Luke-03.jpg
Si l'univers des albums de Lucky Luke est tout de même bousculé, le parti pris de nous faire connaître sa jeunesse est très intéressant. Et puis Dujardin enfile les bottes du personnage avec brio. On y croit, comme au reste du casting avec (pour une fois) un Michael Youn inspiré en ce gamin immature qu’est Billy The Kid. Les autres sont aussi savoureux avec une Belle très "Belle" justement tandis que Calamity permet à Sylvie Testud de s'amuser avec un personnage vraiment bien trouvé.
Bizarrement, le seul qui m'ait moyennement inspiré en Pat Poker reste Daniel Prévost que je n'ai pas trouvé assez débridé dans son rôle...


En tout cas, un très bon moment de passé avec un délire western bien construit comme son intrigue, même si quelques gags auraient pu être supprimés (Luke et son bain) car la réalisation est inspirée (j'ai parfois pensé à Sam Raimi et à son Mort Ou Vif pourtant plus sérieux) et le jeu des comédiens de très bonne tenue.

Lucky-Luke-02.jpg
Un hommage décalé mais qui sent bon l'amour du genre et de la bulle...

Technique :


Un très beau master aux couleurs chaudes et au degré de détails qui assure.
Niveau son, je n'ai testé que la piste 2.0 qui offre une très bonne stéréo et des dialogues très intelligibles. La piste 5.1 doit être efficace.

 

Ma note : 6,5/10