Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
Bilan culturel du mois de mars : Actually, I love Vertigo.

Bilan culturel du mois de mars : Actually, I love Vertigo.

Une chronique de Vance


Ce mois de mars n’a rien de vraiment spécial. L’ouverture d’une chronique spéciale qui le concerne ne répond pas à une spécificité quelconque mais résulte de deux facteurs : la pertinence d’un bilan similaire, toujours intéressant, publié depuis quelques temps par la sémillante Cachou ; l’envie de partager avec vous, même en quelques mots, les expériences culturelles que je n’ai pas eu le temps ou la volonté de développer en article complet ; et la résurgence d’une des premières rubriques de ce présent blog, à l’époque où j’établissais régulièrement une liste des films vus au cinéma ou à la TV.


On tâchera donc de tirer les leçons du passé et d’établir une publication régulière. Vous le valez bien.


Sur écran


20 films visionnés en intégralité, soit exactement le même compte que l’an dernier pour le même mois (record à battre : 25 films au mois de janvier 2009). Le Printemps du Cinéma est passé par là, c’est clair (5 films en salles, c’est moins que prévu), mais les températures ont davantage inciter à cocooner afin de profiter d’un canapé confortable et d’une installation performante.

 

Détaillons un peu tout ça (les titres en couleurs renvoient à un article publié dans ce présent blog ou dans ceux du Palmarès) :


 

Titre

déjà vu ?

support

langue

note sur 5

Love actually

oui

blu-ray

VOST

5

l'Age de glace

oui

blu-ray

VF

4

Gladiator

oui

DVD

VOST

4

the Rock

non

DVD

VOST

2,75

Démineurs

non

DiVX

VF

3,75

Akira

oui

DVD

VF

4

Daybreakers

non

cinéma

VF

2,75

le Cauchemar de Dracula

non

DVD

VOST

3,5

Ratatouille

oui

blu-ray

VF

4,75

Vertigo

oui

DVD

VOST

5

Ocean's Twelve

oui

blu-ray

VOST

3

Superman the movie (extended version)

non

DVD

VOST

4,25

Tabou

non

TV

VF

3

les Chèvres du Pentagone

non

cinéma

VF

3,25

the Ghost-Writer

non

cinéma

VF

3,5

l'Arnacoeur

non

cinéma

VF

3,5

Labyrinthe

oui

blu-ray

VOST

4

Ocean's Thirteen

non

blu-ray

VOST

3

My own love song

non

cinéma

VOST

3

les Diaboliques

oui

TV

VF

4,5

 


http://www.hitchcockwiki.com/files/captures/5401_front.jpgOn a donc achevé la trilogie de Soderbergh sur Ocean, avec l’homme le plus élégant qui soit en tuxedo (George Clooney) : le 2e volet s’est avéré plus plaisant qu’au ciné (moins roublard, plus enlevé) et le 3e trop prévisible, aux rouages un brin grippés – mais quelle B.O. ! La version étendue de Superman a été une (re-)découverte totale, sublimée par une partition tonitruante (le zone 1 était très bon, merci pour le cadeau TWIN !). Tabou, par curiosité (il passait sur une chaîne du câble) : beau et sobre, mais manquant de punch malgré quelques bons combats au sabre, un mélange des genres déroutant. Vertigo reste un des plus beaux films que je connaisse, magnifié par la prestation de deux comédiens d’exception. Démineurs : graphiquement réussi, bien réalisé et monté, mais manquant cruellement de saveur. Et Labyrinthe demeure un des meilleurs films de fantasy pour la famille, à cent coudées au-dessus de l’insipide Narnia.

 



C.L.A.P.


http://www.comicsfan.it/wordpress/wp-content/uploads/2009/03/drkrelek001_dc11-1.jpgEssentiellement consacré aux comics ce mois-ci, afin de rattraper un impardonnable retard sur les publications kiosque. Les déceptions habituelles (X-Men, loin de leur niveau d’antan) ont été tempérées par les valeurs sûres (le Thor  de Straczinscki, le Iron Man de Matt Fraction) et de vraies bonnes surprises, avec notamment Dark Reign Elektra de la collection Marvel Heroes Extra chez Panini France : une histoire solide, illustrée avec savoir-faire (les scènes de combat rapproché sont impressionnantes et découpées avec minutie), percutante et sanglante. Le X-Men Extra #78 sur Wolverine à Chinatown, malgré une structure classique et une fin décevante, était tout de même très agréable à parcourir avec des dialogues hauts en couleurs de Jason Aaron, appuyés par de nombreuses références aux films de kung-fu (de la 36e Chambre de Shaolin à Opération Dragon). J’ai aussi bien aimé l’entame de Dark Wolverine, cynique à souhait, publiée dans Astonishing X-Men #59.