Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
L’Evolution de la scène comics - 01

L’Evolution de la scène comics - 01

L’Evolution de la scène comics

 

Un dossier des Illuminati

 

 

Biazedredd : Pour moi, le problème des ventes de comics vient de la façon dont ils sont distribués, de la diversité des loisirs et du coût de la vie trop élevé. Les comics s'achètent dans des boutiques spécialisées, des comic-shops dont beaucoup d'américains ne franchissent pas la porte alors que chez nous on peut en trouver même dans les supermarchés. Maintenant, la baisse du dollar facilite les imports, incite les gens à la VO et les films qui marchent au cinéma peuvent freiner les chutes continuelles depuis quelques décennies. 

 

Neault : Je ne suis pas certain que les films apportent une aide significative à la vente de comics. Je dirais même que c'est l'inverse, car si tous les spectateurs ne vont pas se mettre à la BD, tous les lecteurs de comics, ou presque, vont, eux, voir les films.

Mais peut-on encore parler de crise aux US alors que des millions de comics sont vendus chaque mois et que les 5 premiers titres du top des ventes s'écoulent à plus de 100 000 exemplaires (presque 200 000 parfois pour le premier) ?

Marvel en tout cas est sorti des années noires mais sans doute plus par la qualité des séries, reprises en main par les scénaristes (brisant ainsi l'hégémonie néfaste des dessinateurs), que par un effet cinéma ou une simple conjoncture économique.

Beaucoup d'excellentes séries ont été publiées depuis quelques années, après 2000 en gros : Alias, Ultimates, Thunderbolts, Civil War, Iron Fist, Daredevil, Supreme Power... même dans des séries mineures, que l'on pense, parfois ici, destinées aux plus jeunes ou aux filles, on trouve de la qualité avec les Araña, Spider-Man Loves Mary Jane ou Spider-Girl.

Et je ne parle même pas de la production hors Marvel telle que The Walking Dead, Girls, The Boys, Kick-Ass, Y the Last Man, etc.

En comparaison, quelles sont les séries qui ont marqué les années 90 ? Pas des masses et surtout de longs et poussifs crossovers.

J'ai la conviction que nous sommes rentrés dans la véritable ère moderne des comics, avec un medium enfin arrivé à maturité et qui commence seulement à donner ses plus beaux fruits.

 

 

Biazedredd : Je ne dis pas que les millions de spectateurs se rendront dans les comic-shops mais certains franchiront le pas ou des vieux lecteurs s'y remettront. Dire que 100 000 livres vendus c'est bien, c'est une erreur. C'est historiquement très bas comme chiffre. Maintenant, House of M, Civil War, World War Hulk, on n’est pas sortis des crossovers. Il y a du très bon Marvel mais les meilleures histoires se trouvent chez DC. Les auteurs sont plus libres sans le comic code authority.

 

Neault : 100 000 livres vendus c'est le chiffre du mois pour un titre (uniquement aux US), certains se vendent sur au moins deux mois, sans parler des chiffres des TPB (Trade Paper Back) et des ventes à l'étranger.

Quelles étaient les ventes dans les années 60 ou 90 ? Je n'en sais rien mais ce serait intéressant de comparer la grande époque du "silver age" et la descente aux enfers des 90's avec le niveau actuel.

Le "bon" chiffre, c'est la limite de rentabilité. Du moment que tous les acteurs sont payés et que les séries continuent, perso, je me fous que l'on soit 200 000 ou 350 millions à lire un binz. Et si les chiffres étaient meilleurs auparavant, c'est assez étrange car la production, elle, est bien meilleure aujourd'hui que par le passé. Maintenant, il y a sans doute des effets de mode, comme le Manga, qui ont détourné une partie du lectorat jeune.

 

Pour les crossovers internes, ce n'est pas dérangeant en soi si c'est bon. D'autant que contrairement aux anciennes méthodes, il ne s'agit plus d'acheter des tas de séries différentes pour suivre l'histoire principale mais de productions "à part" ayant des répercussions sur le reste.

 

Les meilleures histoires sont chez DC ? Je suis dubitatif (mais j'avoue ne pas aimer les personnages DC à la base, ce qui ne fait pas de moi le type le plus objectif à ce niveau là). Tu parles de quelles histoires en gros (récentes je parle, pour pouvoir comparer) ?

 

Sinon, je ne vois pas le rapport avec le comic code authority, d'ailleurs Marvel ne se plie plus à ses règles puisque la maison d'édition a maintenant son propre classement déterminant l'âge visé.