Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu

Hérésie socinienne

Savez-vous ce qu’est …

 

… l’hérésie socinienne ?

 

Expression trouvée dans les Cantos d’Hypérion, de Dan Simmons

 

Les Sociniens sont nommés ainsi d’après Socin, francisation du nom de la famille Sozzini dont deux membres s’inscrivirent dans l’Histoire pour leur doctrine libérale. C’était au XVIe siècle, la Renaissance artistique et intellectuelle battait son plein et la Réforme commençait à révolutionner les esprits européens. Lelio Sozzini et surtout son neveu Fausto entretenaient l’idée que le concept de divinité devait pouvoir s’envisager sur une base critique, à tout le moins juridique : dans la droite lignée des humanistes, il fallait pouvoir appréhender l’univers concret de manière rationnelle. Se souvenant peut-être des disciples d’Arius qui, dès le IIIe siècle, avaient remis en cause la nature de la Sainte Trinité (Jésus, quoique né d’un père divin, ne pouvait être jugé comme tel, puisque ne pouvant revendiquer son caractère éternel – il n’existait tout simplement pas avant sa naissance), les Sozzini, puis leurs suivants, niaient la divinité du Fils et mettaient en avant le concept unitaire de Dieu.

Tolérés au départ, les Sozzini durent quitter leur patrie (Sienne) pour la Suisse en pleine Réforme calviniste. Après un séjour toléré, ils durent à nouveau mettre les voiles et trouvèrent refuge en Pologne où ils firent souche et développèrent leur doctrine.