Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu

Sans Sarah rien ne va

Sans Sarah rien ne va :

 

encore une production de la bande à Apatow (40 Ans toujours puceau, En cloque mode d’emploi) confiée cette fois à Nicholas Stoller. Sans être vraiment faite sur le même moule, on y retrouve ce côté plaisant mêlant tendresse (grâce à une forte empathie envers ces personnages irrésistiblement paumés) et humour, parfois caustique, d’autre fois osé tout en évitant le scato cher aux Farelly. On déplore aussi une sorte d’amateurisme blasé dans la mise en scène – et un montage atroce laissant quelques plans de coupe. Bref, c’est souvent drôle grâce à des répliques bien senties ou des situations grotesques, bien que cela frise parfois le sirupeux des comédies romantiques trop légères. Les seconds rôles sont comme toujours délicieux (mention spéciale à Paul Rudd, encore plus barré que d’habitude). Et Mila Kunis, qui joue Rachel, l’hôtesse d’accueil de l’hôtel (presque tout le film se déroule à Hawaï), est une véritable bombe, éclipsant totalement le personnage principal féminin du film, joué par Kristen Bell (l’héroïne de Veronica Mars).