Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu

the Band Wagon

Tous en scène

 

Titre original : the Band Wagon

Un film de Vincente Minnelli (1953) avec Fred Astaire & Cyd Charisse

 

Tony Hunter (Fred Astaire), un danseur et chanteur de comédies musicales sur le retour, est appelé par ses amis Lily et Lester Marton pour remonter sur scène dans une nouvelle comédie qu’ils ont écrite. Ils ont même décidé de faire appel à un grand artiste, le grand Jeffrey Cordova, producteur, réalisateur et acteur dans les plus grands théâtres du moment. Mais ce dernier a une autre idée et décide de faire de ce spectacle léger une tragédie sérieuse. En outre, il exige la participation de la ballerine Gabrielle Gerard (Cyd Charisse) avec laquelle Tony ne parvient pas à s’entendre…

 

Une réussite presque totale.

A l’instar de Chantons sous la pluie, le film joue avec les codes de la comédie classique et l’image que pouvaient avoir leurs interprètes au début des années 50. Et Minnelli ajoute sa patte classieuse, mêlant une petite touche de surréalisme à des décors extraordinaires systématiquement soulignés par une couleur dominante. Si la mise en route est un peu laborieuse – malgré une séquence où Fred Astaire est dans un luna-park - dès le début des répétitions du nouveau spectacle, la magie opère. Cyd Charisse en ballerine est éblouissante de grâce et il est assez drôle de voir Astaire s’inquiéter à propos de sa taille (Cyd était grande et portait du coup des chaussures à talon plat). Outre les numéros d’anthologie que sont That’s entertainment et celui avec les triplés, on peut admirer le très beau morceau nommé Girl Hunt dans lequel Astaire est tiraillé entre une blonde vaporeuse et une brune sulfureuse – les deux interprétées par l’incroyable Charisse, dans un style jazzy très proche de celui de Gene Kelly dans Chantons sous la pluie.

Les enchaînements sont remarquables, les interprètes extrêmement convaincants, les numéros de danse filmés comme d’habitude en longs plans presque jamais interrompus. La virtuosité des danseurs et des techniciens est bien présente. Toutefois, malgré une très jolie fin attendue, c’est un peu chiche en émotions, un peu trop théâtral : ça n’a pas la portée poétique d’un Brigadoon. Mais, rien que pour certains des plus beaux numéros de danse du cinéma, c’est un spectacle à voir.

 

Le DVD zone 2 sorti en 2005 propose des suppléments intéressants sur le second disque (des documentaires dont un making-of et un court métrage musical de Jack Buchanan avec le Glee Quartet). La première galette offre, en plus du film, un commentaire audio exalté de Liza Minelli et des bandes annonces d’autres films avec Fred Astaire. Malgré le format 4/3, les images sont agréables, sans défaut majeur, et font bien ressortit les couleurs chatoyantes, comme le rouge de certaines tenues. La V.O. 5.1 est très convaincante et fait la part belle à la musique signée Adolph Deutsch. La bande mono d’origine est étonnamment dynamique mais a tendance à étouffer les dialogues.