Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Sky Crawlers : uchronie aérienne

[critique] Sky Crawlers : uchronie aérienne

Sky-Crawlers-00.png

 

3,7/5

 

Je m'en serai voulu de rater un Mamoru Oshii. Pourtant, et malgré la couverture exhaustive entreprise par les membres du Palmarès, je suis complètement passé à côté de celui-ci, qui n'a pas eu l'heur de sortir en salles. On se demande pourquoi d'ailleurs. Certes, Avalon avait décontenancé les foules (c'est peu de le dire) et profondément égratigné la cote d'amour et la réputation du réalisateur bâties depuis Ghost in the shell, mais Innocence l'avait remis en selle. Alors quoi ?


Alors, Oshii, encore une fois, n'a pas choisi la facilité, ni dans le thème, ni dans le traitement. Mieux : il continue à se servir d'un genre et de ses codes pour faire passer plus ou moins subrepticement quelques-uns de ses messages les plus emblématiques. Au bout d'une demi-heure, on sait à quoi s'attendre : on accepte alors d'attendre les petits indices qui amèneront une conclusion dérangeante et de denses réflexions, ou pas car on se sent floué. Ainsi, le titre, l'affiche et la séquence d'ouverture laissent penser qu'on aura droit à un métrage virevoltant, fondé sur une succession de dogfights entre des engins parfaitement modélisés (le rendu des textures de ces avions uchroniques, à mi-chemin entre les prototypes de la fin de la Seconde Guerre mondiale et les chasseurs des années 50, est proprement hallucinant) et mettant en avant la maestria de pilotes surdoués. Ca aurait pu. Mais le script est bien loin d'un Top Gun : on est dans de la SF, la vraie, pas celle de la haute technologie et des batailles spatiales. Et l'univers qu'on nous présente au travers de la vie décalée de ces pilotes d'une petite base aérienne d'Europe est rien moins qu'inquiétant. Ensuite, à sa façon, parfois poussée à l'extrême (on n'est pas loin de s'ennuyer), de ne pas dévoiler les tenants et aboutissants de l'histoire ex abrupto, mais de laisser ses protagonistes s'interroger sur leur propre condition (quand on sait que l'officier responsable de la base est une ado nommée Kusanagi, on a immédiatement des flashes émanant des souvenirs de la fin de Ghost in the shell), Oshii joue avec les nerfs de ses spectateurs, surtout s'ils sont amateurs de romans d'anticipation : on passe régulièrement d'une hypothèse à une autre, tandis que d'autres éléments se mettent en place et brouillent nos interprétations. D'abord, tous les pilotes sont jeunes, très jeunes : bio ingénierie ? Clonage ? Jeux du cirque à la Hunger Games ? Celui-ci n'a plus de souvenirs de sa vie passée, ce qui ne le dérange pas outre mesure : ces pilotes passent leur temps à attendre, dans un silence morne entrecoupé de séances au bordel du coin, leur prochaine mission. Il remplace un pilote dont on ne sait au départ s'il est mort en mission, s'il a disparu, s'il s'est suicidé ou a été abattu. Le malaise, une sorte de spleen grisâtre crée progressivement une chape autour de ces sylphes guerriers et nous empêche systématiquement d'y voir plus clair. Avant la révélation…

Sky-Crawlers-02.jpg

Rien d'exceptionnel, cela dit. Cela aurait pu être dickien, ou englué dans des mystères à la manière d'Evangelion, mais ça reste de la science-fiction de bonne facture qui pose quelques questions d'une redoutable acuité sur la manière d'obtenir la paix, sur les expérimentations génétiques et surtout sur ce qui fait de nous des hommes.


C'est beau, aussi, parfois sublime, grâce à un sens esthétique très poussé et une partition encore une fois somptueuse de Kenji Kawai, mais ça a tendance à oublier le spectateur en chemin avec cette étonnante pudeur dans la façon de dévoiler l'intrigue.

 

Sukai Kurora


Sky-Crawlers-01.jpg 

Mise en scène 

Mamoru Oshii

Genre 

Animation ; SF

Production 

Wild Side

Date de sortie France 

26/01/2010 (DTV)

Scénario 

Chihiro Itou d'après l'oeuvre éponyme de Hiroshi Mori

Distribution 

 

Durée 

117 min

Musique

Kenji Kawai

Support 

DVD Wild Side zone 2 (2010)

Image 

1.77 :1 ; 16/9

Son 

VF DTS 5.1

 

 

Synopsis : Dans un futur alternatif, après des décennies de guerre, le monde a fini par arriver à une paix durable. Mais les Terriens ont désespérément besoin de retrouver un peu d'action. Pour apaiser ses citoyens, le gouvernement met alors en place un cycle de guerres d'un genre nouveau : celles-ci seront désormais organisées par des sociétés militaires privées, dans le seul but de divertir la population.


C'est alors que la dernière recrue à rejoindre les pilotes de Sky Crawlers se retrouve impliquée dans un nouveau projet militaire, visant à rendre les pilotes infaillibles...