Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Sans un bruit

[critique] Sans un bruit

[critique] Sans un bruit

Succès surprise, Sans Un Bruit de John Krasinski est un film au concept aussi original que parfaitement tenu, très généreux, intelligent et mis en scène avec talent. Quelques réserves sur un trop plein de péripéties, mais ce divertissement qui lorgne vers le cinéma de Spielberg ou Shyamalan est une très belle réussite !

[critique] Sans un bruit

Pour pleinement apprécier Sans Un Bruit, il faut réunir deux conditions : la première, ne pas arriver au cinéma en ayant déjà vu trop d’extraits et de bandes annonces ou lu de critiques - au risque de vous faire spoiler l’intrigue. La seconde, plus délicate, se débrouiller pour éviter de voir le film avec des spectateurs bruyants refusant de se prendre au jeu de John Krasinski. Cela nécessite un peu de chance et beaucoup de self control, mais le résultat tient alors largement ses promesses puisque rares sont les films à permettre d’atteindre une telle immersion sensorielle.

Pour autant, ne vous dites surtout pas qu’il vaudrait mieux que vous attendiez de découvrir le film chez vous afin d’être sûr de ne pas subir les potentiels rires ou les bouffeurs de pop-corn de la salle de cinéma. D’une part, parce que le mixage sonore est tellement impressionnant qu’il serait dommage de ne pas l’écouter à fort volume avec le matériel approprié, d’autre part parce que la tension n’est pas la même lorsque vous avez à vous imposer cette « contrainte » de ne pas gêner votre voisin en veillant à ne pas trop sursauter, à ne pas parler, à ne pas faire le moindre bruit. Ce que vous aurez très probablement tendance à négliger de faire lors d’un visionnage privé.

[critique] Sans un bruit

Ainsi, Sans Un Bruit fonctionne bien mieux lorsqu’on le partage à plusieurs. Pour ne pas vous gâcher la surprise, nous ne vous raconterons rien à propos du scénario. A dire vrai, ce n’est même pas le point fort du film et l’on émettra justement quelques réserves sur un trop plein de péripéties lors du troisième acte et sur quelques facilités grossières d’écriture inhérentes au genre en question. Sachez simplement que John Krasinski, qui interprète l’un des personnages principaux en compagnie de la géniale Emily Blunt, y révèle à la fois ses talents d’auteur, mais aussi de réalisateur.  Sa mise en scène est remarquable, avec une gestion du suspens absolument parfaite. Le concept est bien tenu, jamais frustrant, et prouve que John Krasinski fait confiance en l’intelligence de son public.

[critique] Sans un bruit

C’est un divertissement qui lorgne surtout vers le cinéma de Spielberg,

Jurassic Park en particulier, et de Shyamalan (beaucoup de points communs avec l’excellent Signes).

Une très belle réussite !

Titre original

A quiet place  

Date de sortie en salles

20 juin 2018 avec Paramount Pictures

Date de sortie en vidéo

 

Photographie

Charlotte Bruus Christensen

Musique

Marco Beltrami

Support & durée

35 mm en 2.39 :1 / 90 min