Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Solo : A Star Wars story

[critique] Solo : A Star Wars story

[critique] Solo : A Star Wars story

Projet forcément casse-gueule – on ne remplace pas Harrison Ford par n’importe qui – dont le tournage chaotique laissait craindre un film bricolé par un Ron Howard venu en renfort pour y mettre un peu d’ordre, Solo A Star Wars Story est contre toute attente le Star Wars le plus convaincant depuis Le Réveil De La Force. Sa simplicité, sa mise en scène efficace et son casting impeccable en font même un divertissement totalement recommandé pour l’été. Belle surprise !

[critique] Solo : A Star Wars story

On ne va pas revenir sur la production chaotique du film et sur les raisons du remplacement de ses réalisateurs d’origine, mais il est évident que Solo A Star Wars Story avait tout du projet casse-gueule : raconter la jeunesse de ce qui est l’un des personnages les plus aimés de la saga et, de fait, lui enlever toute son aura mystérieuse, il fallait oser ! Et surtout, l’on ne remplace pas Harrison Ford par n’importe qui et Alden Ehrenreich avait intérêt à assurer dans le rôle.

[critique] Solo : A Star Wars story

Contre toute attente, Solo A Star Wars Story est un bon film. Un Star Wars  évidemment mineur dans la saga, mais pourtant très appréciable. Probablement le film le plus convaincant depuis Le Réveil De La Force, bien plus divertissant que Rogue One et plus consensuel que Les Derniers Jedi. C’est donc un spin off, à la fois dispensable mais vraiment fun. L’on comprend ainsi pourquoi Disney le sort maintenant : c’est clairement un produit estival, qu’il ne faudra pas trop comparer aux autres Star Wars, plus ambitieux. Ron Howard livre un travail efficace, à son image, à la fois moderne en terme d’imagerie tout en retrouvant le feeling d’un Willow. Solo n’est après tout rien d’autre qu’un film d’aventures dont la simplicité fait la force. Et cela fait du bien à l’heure actuelle, face aux blockbusters inutilement complexes, longuets et dépourvus de mise en scène correcte.

[critique] Solo : A Star Wars story

Le casting est impeccable, notamment Alden Ehrenreich (qui imite à la

perfection le jeu d’Harrison Ford) et Donald Glover (formidable en Lando), et les personnages sont bien plus attachants que ceux de Rogue One. On suit ainsi leurs péripéties avec amusement, l’on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Bien entendu, nous sommes conscients de l’intérêt relatif d’un tel long-métrage – Disney donnant surtout l’impression d’exploiter le filon avec un certain cynisme - mais ce Solo s’est avéré plaisant. On pourra râler contre certaines références et clins d’œil intégrés de manière très artificielle, et contre un rebondissement complètement inutile qui amène une suite alors que le film se justifie très bien en lui-même et se raccorde parfaitement à Un Nouvel Espoir, mais pour une fois ne faisons pas la fine bouche : cela fonctionne bien.

Une très belle surprise, donc !

Titre original

Solo : A Star Wars story  

Date de sortie en salles

23 mai 2018 avec Walt Disney

Date de sortie en vidéo

 

Photographie

Bradford Young

Musique

John Powell & John Williams

Support & durée

35 mm en 2.39 :1 / 135 min