Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[test UHD] Un jour sans fin en Blu-ray 4K

[test UHD] Un jour sans fin en Blu-ray 4K

[test UHD] Un jour sans fin en Blu-ray 4K

Pour fêter les 25 ans de la comédie culte Un Jour Sans Fin, une toute nouvelle copie 4K vient d’arriver sur le marché. Nous avons eu l’occasion de tester ce disque UHD, ainsi que la version Blu-ray qui lui est adjointe.

Un Jour Sans Fin est typiquement le genre de film que l’on apprécie avoir dans sa vidéothèque : d’abord parce qu’il y a Bill Murray dans un de ses meilleurs rôles dedans, et parce qu’il se prête d’ailleurs particulièrement bien aux multiples visionnages. Si vous ne l’avez jamais vu, qu’attendez-vous pour vous le procurer ? Ce test n’a pour intérêt que de vous informer sur la qualité de la nouvelle copie 4K, mais si vous n’êtes pas équipés, n’hésitez pas à le regarder en DVD ou Blu-ray : c’est probablement l’un des films les plus drôles et les mieux écrits que l’on connaisse. Et c’est également une très belle comédie romantique.

[test UHD] Un jour sans fin en Blu-ray 4K

Il ne s’agit pas ici d’un comparatif technique de l’UHD et du Blu-ray, puisqu’autant vous le préciser maintenant : le Blu-ray est strictement identique à celui que l'on trouve déjà dans le commerce. Donc seule la version 4K correspond au nouveau master. Comparer les deux formats est alors impossible, puisque les films n’ont pas du tout la même image. Si le Blu-ray avait bénéficié du nouveau master, nul doute que la différence entre les deux disques n’aurait pas été aussi probante et que l’on aurait obtenu un résultat très satisfaisant. En l’état, le Blu-ray paraît beaucoup plus fade que l’UHD. Et ce n’est pas une question de définition ni de HDR, mais de master.

Objectivement, la qualité du Blu-ray est déjà formidable pour un tel film. Mais c’est en visionnant l’UHD que l’on se rend compte des quelques défauts de la version 2K. L’image, bien que très définie, est un peu lisse. Les couleurs tendent trop vers les tons rouges. Rien de rédhibitoire. Le son en VO True HD est un peu plat comparé au mixage Atmos de la VO de l’UHD. UHD qui provient donc d’un nouveau master. L’image y est plus naturelle, les couleurs plus neutres, le grain cinéma plus présent et le tout est extrêmement stable. La définition n’est pas spécialement supérieure au Blu-ray et le HDR ne se fait pas vraiment remarquer. Privilégiez tout de même si vous le pouvez cette version, qui possède une image vraiment extraordinaire. Pour chipoter, on notera que les scènes sombres manquent réellement de contraste comparé au Blu-ray. Il n’y a qu’à regarder les scènes dans la camionnette au début du film : l’image du Blu-ray est bien plus détaillée et claire !

[test UHD] Un jour sans fin en Blu-ray 4K

Si vous avez le matos, l’achat de l’UHD est conseillé. Si vous possédez

déjà le Blu-ray, cela reste discutable : la qualité est très correcte, et les bonus sont uniquement disponibles sur ce disque.

Comme tout titre de catalogue, l’achat de l’UHD n’est pas indispensable, à moins que vous n’ayez pas déjà le film en Blu-ray. La différence entre les deux formats est néanmoins cette fois-ci vraiment importante. Non que le Blu-ray ne soit pas déjà excellent, mais la version 4K ayant eu droit à un nouveau master, le gain est bel et bien visible.

Titre original

Groundhog Day  

Date de sortie en salles

28 juillet 1993 avec Columbia TriStar

Date de sortie en vidéo

22 février 2000 avec Gaumont Columbia TriStar

Photographie

John Bailey

Musique

George Fenton

Support & durée

Blu-ray 4K Sony (2018) region B en 1.85 :1 / 101 min