Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] la Momie
[critique] la Momie

Premier film de la série Dark Universe, un univers partagé réunissant tous les monstres célèbres d’Universal, La Momie d’Alex Kurtzman déçoit. Le divertissement est honnête, Tom Cruise oblige, et propose quelques scènes plutôt trépidantes, mais la réalisation est faiblarde et la narration parfois ridicule. Peut mieux faire.

[critique] la Momie

On l’avoue, notre note est un peu trop généreuse, La Momie nous ayant énormément déçu. Mais si le film d’Alex Kurtzman ne fera pas l’unanimité, ce n’est tout de même pas un nanar. C’est un récit d’aventures honnête, quoique dispensable et surtout très fade. Et c’est d’autant plus étonnant de la part d’un film dans lequel Tom Cruise joue, lui qui choisit généralement très bien ses rôles.

Sauf qu’ici, il n’est pas producteur.

[critique] la Momie

Plus sombre et sérieux que la version de Stephen Sommers, La Momie est le premier film de la série Dark Universe, un univers partagé réunissant tous les célèbres monstres d’Universal. Si l’idée de créer une franchise mêlant la créature de Frankenstein, l’Homme invisible, le Loup-garou, la Momie, le docteur Jekyll est en soi louable, le fait est qu’elle parasite ce premier épisode. En se « Marvellisant », le film d’Alex Kurtzman n’arrive pas à avoir sa propre personnalité. Et semble ne pas pouvoir être réellement regardé comme un film unique, tant il donne l’impression de dépendre d’un univers plus vaste. Sa conclusion laisse ainsi quelques intrigues en suspens, qui, avouons-le, malgré notre sentiment mitigé concernant ce premier épisode, donnent envie de voir la suite.

[critique] la Momie

Le plus gros problème de La Momie vient de sa réalisation faiblarde et qui accumule des effets de narration parfois ridicules. L’action n’est pas spécialement bien mise en scène, hormis la séquence que l’on voit dans la bande-annonce, et le film est parasité par des flashbacks inutiles qui alourdissent le récit en surlignant toutes les cinq minutes les enjeux (on ne compte plus le nombre de fois où l’on voit les mêmes scènes, comme si les spectateurs étaient trop cons pour suivre l’histoire simplement). Quant à la voix off en début de métrage, elle donne l’impression qu’Alex Kurtsman ne savait pas comment introduire correctement le background des personnages. Personnages plutôt mal caractérisés d’ailleurs. Le héros qu’interprète Tom Cruise n’a rien d’attachant (c’est un manipulateur égocentrique qui n’évolue qu’à la fin du film), Sofia Boutella, aussi bien castée soit-elle, n’a pas grand-chose à jouer dans le rôle de la momie, pareil pour Annabelle Wallis, et le personnage de Russell Crowe n’est pas assez écrit pour être intéressant.

Cela fait tout de même pas mal de défauts pour un film aussi attendu. Il faut dire en outre que cette nouvelle adaptation n’est pas effrayante, et que l’on retrouvait déjà certains effets « gores » dans La Momie de Stephen Sommers, qui tenait pourtant plus d’une aventure de Scooby-Doo en live. Pour autant, La Momie n’est pas un film honteux. C’est un honnête divertissement proposant quelques scènes trépidantes. Un film avec Tom Cruise est toujours un produit qualitatif. C’est juste que le film aurait pu être meilleur.

Peut, donc, mieux faire.

Titre original

The Mummy

Date de sortie en salles

14 juin 2017 avec Universal Pictures

Date de sortie en DVD

 

Photographie

Ben Seresin

Musique

Brian Tyler

Support & durée

35 mm en 2.35 :1 / 110 minutes