Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.


[critique] Seuls

Publié par Nico sur 23 Janvier 2017, 19:42pm

Catégories : #Sur écran : sorties cinéma, #Cinéma 2017, #Cinéma français, #Adapté au cinéma

[critique] Seuls

Film français aussi audacieux que frustrant, Seuls est une adaptation de la célèbre bande-dessinée éponyme mettant en scène 5 jeunes adolescents qui se retrouvent un jour dans un monde où toute la population a disparue. Une histoire captivante malheureusement gâchée par une fin trop ouverte sur une suite, laissant l’impression mitigée d’avoir vu une moitié de film duquel on sort avec d’avantages d’interrogations que de réponses. Cela aurait certainement mieux fonctionné en format série télé.

Impression mitigée en sortant de la séance de Seuls, le nouveau film de David Moreau (20 Ans D’Ecart). Car il s’agit de l’adaptation de la célèbre bande-dessinée éponyme, mais des tomes 1 à 5 seulement. Autrement dit, le film se termine sur un cliffhanger et laisse les spectateurs sur leur faim, sans savoir si une suite a d’ores et déjà été mise en production et, dans le cas où ce serait bien le cas, quand elle sortira. De fait, notre appréciation de cette première partie dépendra surtout de la qualité de la suite. Car la conclusion ne nous a pas semblé satisfaisante.

[critique] Seuls

Pourtant, l’on aura trouvé le long-métrage de David Moreau plutôt captivant, avec cette histoire de SF ménageant son lot de surprises en tous genres.

Difficile cependant de coller une étiquette à Seuls, tant l’œuvre joue avec les ruptures de ton. Si vous ne connaissez pas le matériau d’origine, vous devriez être d’autant plus étonné par cet enchaînement de scènes tour à tour effrayantes, drôles, violentes, ou incompréhensibles. De quoi maintenir l’intérêt jusqu’au bout, quand bien même, en y réfléchissant, certains éléments du scénario nous ont semblé soit inutiles soit manquant d’écriture car, en l’état, le film ne se suffit pas à lui-même et peut paraître relativement vain.

[critique] Seuls

Il n’est cependant pas fréquent de voir un film français aussi audacieux et ambitieux, et malgré les réserves que l’on pourra émettre, Seuls est mis en scène avec talent, David Moreau – bien aidé par une bande originale illustrant bien les images - parvenant à instaurer une atmosphère oppressante dès l’introduction. Les cinq jeunes acteurs s’en sortent très bien, malgré une qualité de jeu fluctuante selon les situations et les dialogues. Sofia Lesaffre a une présence indéniable, Stéphane Back se révèle au fur et à mesure, Jean-Stan Du Pac est plutôt amusant, Paul Scarfoglio est un parfait clone d’Alain Chabat jeune et Kim Lockhart est naturelle.

Seuls n’est pas un mauvais film, c’est simplement un film incomplet qui fonctionne bien au premier visionnage mais dont l’intérêt semble limité en attendant la suite. Frustrant, donc. Si suite il y a et qu’elle s’avère réussie, alors oui ce Seuls aura valu le coup. L’on se dit alors que cela aurait peut-être été plus logique d’adapter la BD au format série télé.

 

Titre original

Seuls

Mise en scène

David Moreau

Date de sortie

08/02/2017 avec StudioCanal

Scénario

David Moreau, Fabien Vehlmann, Bruno Gazzotti & Guillaume Moulin

Distribution

Sofia Lesaffre, Stéphane Bak, Jean-Stan Du Pac, Paul Scarfoglio & Kim Lockhart

Photographie

Nicolas Loir

Musique

Rob

Support & durée

35 mm / 90 min

 

Synopsis : Leïla, 16 ans, se réveille en retard comme tous les matins. Sauf qu'aujourd'hui, il n'y a personne pour la presser. Où sont ses parents? Elle prend son vélo et traverse son quartier, vide. Tout le monde a disparu. Se pensant l'unique survivante d'une catastrophe inexpliquée, elle finit par croiser quatre autres jeunes: Dodji, Yvan, Camille et Terry. Ensemble, ils vont tenter de comprendre ce qui est arrivé, apprendre à survivre dans leur monde devenu hostile… Mais sont-ils vraiment seuls?

Commenter cet article

Fabien 25/01/2017 15:02

Je l'a vu la semaine dernière. Scénario sans queue ni tête...
Pourquoi les auteurs de la BD ont-ils laisser la massacrer???

Nous sommes sociaux !

Articles récents