Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.


[critique] Retour chez ma mère : de circonstance

Publié par Nico sur 28 Mai 2016, 05:52am

Catégories : #Sur écran : sorties cinéma, #Cinéma français, #Cinéma 2016

[critique] Retour chez ma mère : de circonstance

Retour chez ma mère

Le nouveau film d’Eric Lavaine, Retour Chez Ma Mère, est une succession de petites vignettes tendres et humoristiques directement inspirées de ses propres souvenirs et de son entourage. Cela n’en fait pas pour autant une réussite, tant le scénario nous a semblé vain et dépourvu de véritable fil conducteur. Gentillet et attachant.

Vous savez quoi aller voir au cinéma pour la fête des mères. Car Retour Chez Ma Mère, le nouveau film d’Eric Lavaine, est une sympathique comédie portant un regard particulièrement bienveillant sur les relations entre une mère et ses enfants.

Comme le réalisateur nous le disait (nous l’avons rencontré après la projection, en compagnie de son actrice Alexandra Lamy), la plupart des situations retranscrites dans le film sont directement inspirées de ses propres souvenirs. La démarche est sincère et le résultat souvent probant : ça se sent que c’est du vécu ! D’ailleurs on s’y retrouverait presque également. Ainsi, on sourit tout du long devant ce qui est une succession de petites vignettes tendres et humoristiques. Les acteurs, Alexandra Lamy en particulier, semblent s’en donner à cœur joie. Mention spéciale à Didier Flamand et Jérôme Commandeur, qui arriverait presque à être touchant dans ce rôle pourtant peu épais.

Pourtant, la bonne humeur générale et la qualité de la direction artistique (les décors sont très appréciables) ne font pas tout. Car le scénario est probablement ce qui fait le plus défaut au film. Il est vain, et dépourvu de véritable fil conducteur. En effet, alors que Retour Chez Ma Mère commence par nous raconter le parcours du personnage d’Alexandra Lamy, l’intrigue se focalise à mi-parcours sur la dite mère, interprétée par Josiane Balasko. Finalement, les déboires de sa fille ne sont plus vraiment au cœur du récit, comme si toute l’introduction, avec ses scènes parfois longuettes comme celle – au demeurant très amusante grâce au talent de Patrick Bosso - se déroulant chez Pôle Emploi, ne servait pas à grand-chose.

De fait, au lieu de raconter son histoire de manière fluide, Eric Lavaine passe son temps à insérer des scénettes presqu’inutiles qui ne font pas vraiment avancer les personnages… Mais qui font d’excellents teasers pour promouvoir le film, en tentant de nous rappeler Le Dîner De Cons, comme ces quiproquos à propos de la tarte Picard ou de la création d’une boîte email. La fin est rushée, usant d’un artifice franchement grossier pour boucler l’arc narratif du personnage d’Alexandra Lamy (un deus ex machina très facile).

Restent de jolies séquences, parfois émouvantes. Retour Chez Ma Mère est un bon petit film. C’est déjà bien.

 

 

Titre original

Retour Chez Ma Mère

Mise en scène 

Eric Lavaine

Date de sortie

01/06/2016 avec Pathé Distribution

Scénario 

Eric Lavaine & Héctor Cabello Reyes

Distribution 

Alexandra Lamy, Josiane Balasko, Mathilde Seigner, Jérôme Commandeur, Didier Flamand & Patrick Bosso

Photographie

François Hernandez

Musique

Fabien Cahen

Support & durée

35 mm / 97 minutes 

 

Synopsis : Après avoir grandi dans la jungle africaine, Tarzan a renoué avec ses origines aristocratiques, répondant désormais au nom de John Clayton, Lord Greystoke. Il mène une vie paisible auprès de son épouse Jane jusqu'au jour où il est convié au Congo en tant qu'émissaire du Commerce. Mais il est loin de se douter du piège qui l'attend. Car le redoutable belge Leon Rom est bien décidé à l'utiliser pour assouvir sa soif de vengeance et sa cupidité…

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents