Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Menu
[critique] Robinson Crusoë : optez pour la 3D

[critique] Robinson Crusoë : optez pour la 3D

[critique] Robinson Crusoë : optez pour la 3D

Robinson Crusoë

Un film d’animation distrayant mais sans personnalité, dont le principal intérêt est sa 3D de parc d’attraction. Robinson Crusoë aurait tout aussi bien pu s’appeler autrement, mais qu’importe, les plus jeunes passeront une sympathique séance de cinéma.

Le nouveau film des auteurs de Sammy est fidèle à la réputation du studio : son principal intérêt réside dans sa 3D de parc d’attraction, c’est-à-dire toute en projection et jaillissement.

S’il ne fait toujours pas le poids face aux productions des célèbres Pixar, Blue Sky et Dreamworks, ce Robinson Crusoë s’avère plutôt distrayant. Fade, mais amusant. A réserver aux plus jeunes cependant, car passé un certain âge, le film n’a strictement rien d’i

ntéressant à proposer avec son scénario tout sauf original.

De fait, malgré un emballage technique plutôt propre, c’est l’histoire en elle-même qui déçoit. Ne vous imaginez surtout pas, contrairement à ce qui est écrit sur l’affiche, y découvrir la « véritable histoire » de ce célèbre personnage. D’autant que le film aurait pu s’appeler autrement sans que cela ne change quoi que ce soit au récit. Une fois de plus, il s’agit avant tout d’un énième long-métrage d’animation mettant en vedette une bande de petits animaux rigolos – ou hystériques - qui passent leur temps à faire les cons dans la jungle. Au point que l’on finisse par mélanger tous les personnages, qui font systématiquement le même show de film en film : glissades (faut bien justifier la 3D), courses dans tous les sens, numéros comiques… Du coup, le personnage central, Robinson Crusoë, semble relégué au second plan. A aucun moment le film ne donne la sensation que le héros se sent isolé. On ne ressent pas le temps qu’il passe sur l’île. Une île extrêmement petite et qu’il ne prend pourtant pas la peine d’explorer : un décor de plage et un décor de jungle dans lesquels se déroule quasiment toute l’aventure.

Malgré tout, Robinson Crusoë n’est pas mauvais pour autant. Il n’a pas de personnalité, 

il manque clairement d’ambition, son scénario manque d’épaisseur, mais il saura plaire aux enfants. Les adultes devraient trouver le film gentillet mais certainement pas détestable. Du coup, si vous voulez aller le voir au cinéma, autant opter pour la 3D puisque c’est son principal attrait. 

 

 

 

Titre original

Robinson Crusoe

Mise en scène 

Vincent Kesteloot & Ben Stassen

Date de sortie

20/04/2016 avec StudioCanal

Scénario 

Domonic Paris, Chris Hubbell & Sam Graham

Distribution 

Matthias Schweighöfer, Kaya Yanar, Dieter Hallervorden, Ilka Bessin & Aylin Tezel

Photographie

 

Musique

Ramin Djawadi & Marina Kaye

Support & durée

3D en 2.35 : 1 / 90 minutes

 

Synopsis : Mardi, un jeune perroquet, vit sur une île paradisiaque avec d’autres animaux. Il rêve de quitter son île pour découvrir le reste du monde. Après une violente tempête, Mardi et ses amis font la découverte d’une étrange créature sur la plage : Robinson Crusoë. Les animaux de l’île vont devoir apprivoiser ce nouvel arrivant ! C’est pour Mardi l’occasion de vivre une extraordinaire aventure et peut-être de quitter son île !