Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

l'Ecran Miroir

l'Ecran Miroir

Quand je regarde l'écran, l'écran me regarde.


[critique] Pattaya : Nain porte quoi !

Publié par Nico sur 25 Février 2016, 18:52pm

Catégories : #Sur écran : sorties cinéma, #Cinéma français

[critique] Pattaya : Nain porte quoi !

Une surenchère de vannes, de caméos et de situations toujours plus surréalistes : pas de doute, Pattaya devrait séduire les amateurs de comédies délirantes et régressives. Mais l’humour si particulier de Franck Gastambide risque de diviser, le film étant surtout réservé à des spectateurs jeunes pouvant comprendre les nombreuses références. Même si nous n’avons pas trouvé le film drôle, objectivement, il marche très bien.

Pattaya est difficile à aborder. Parce que nous n’avons pas vraiment trouvé le film drôle et que nous n’avons pas remarqué la plupart des caméos (dont l’un qui nous aura un peu agacé), comme si Franck Gastambide ne s’adressait absolument pas à nous. Soyons clairs : le nouveau long-métrage du réalisateur des Kaïras ne parlera principalement qu’aux plus jeunes, ceux qui auront réussi à comprendre toutes les références et les clins d’œil liés à des rappeurs en vogue ou à des Youtubeurs apparemment populaires.

Et de fait, il ne nous apparaît pas évident de juger correctement le film, qui nous aura tout au plus fait sourire une dizaine de fois. Même « problème » qu’avec notre critique de Dirty Papy.

Pourtant, objectivement, Pattaya est réussi. En tous cas, il vaut mieux que nombre de comédies françaises, car Franck Gastambide (acteur, réalisateur, scénariste) maîtrise son sujet et fait preuve d’énormément de générosité lorsqu’il s’agit de satisfaire ses spectateurs. Si vous adhérez à son humour (certes très particulier), vous trouverez dans Pattaya un divertissement ultra rythmé, bourré de vannes, cherchant constamment à surprendre quitte à verser dans le mauvais goût. Mais comme nous l’a si bien précisé le réalisateur, s’il a pu se permettre tous ces débordements quasiment trash et scato, c’est surtout parce qu’il n’a pas eu le soutien financier des grandes chaînes de télévision et que par conséquent son film ne sera pas diffusé le dimanche soir à 20h sur TF1. Un mal pour un bien, donc, puisque Pattaya est un film qui ne s’impose pas de limites.

Et qu’importe si certains gags risquent de choquer, au moins Franck Gastambide va au bout de ses idées. C’est qu’il fallait y penser à cette histoire de potes débarquant en Thaïlande pour y inscrire l’un d’entre eux, à son insu, à un tournoi de boxe organisé par celui qui se fait appeler le Marocain, un ancien taulard reconverti au bouddhisme et dont la passion est d’organiser des combats clandestins de nains… Et avec un tel pitch, inutile de dire que le casting est à la hauteur. Ramzy et Gad Elmaleh viennent apporter leur soutien au projet en composant des personnages hauts en couleurs, complètement déjantés et avec la finesse qu’on leur connaît. Autrement dit, ils en font des tonnes pour notre plus grand plaisir. Il faut les voir tous les deux dans des scènes complètement surréalistes (même eux ne nous ont pas donné l’habitude de les voir aussi déchainés), pour comprendre à quel point ce Pattaya semble aux antipodes des autres comédies françaises. Toutefois  c’est surtout le trio principal que l’on retient, à savoir Franck Gastambide, Malik Bentalha et Anouar Toubali, n’hésitant pas à « mouiller la chemise » (jusqu’à se mettre dans des situations peu avantageuses) afin d'offrir à leurs fans le plus d’éclats de rires possible.

Aucune fausse note, les trois acteurs étant amis en dehors de l’écran, leur complicité n’est jamais remise en cause et apporte une vraie plus-value au film. Cependant, ce que Pattaya aura le plus réussi à faire, c’est nous prouver que Franck Gastambide a un réel talent de réalisateur. Compte tenu du faible budget et de la durée réduite du tournage, l’acteur s’en sort particulièrement bien. On l’attend de pied ferme sur un nouveau projet, que l’on espère différent de ses deux précédents qui s’insèrent dans le même univers.

Pattaya va diviser, c’est évident, tout n’est pas drôle, mais il faut avouer que le film, si l’on sait à quel type d’humour s’attendre, marche très bien.

 

 

Titre original

Pattaya

Mise en scène 

Franck Gastambide

Date de sortie

24/02/2016 avec

Scénario 

Franck Gastambide & Stéphane Kazandjian

Distribution 

Franck Gastambide, Malik Bentalha, Anouar Toubali, Ramzy Bedia & Gad Elmaleh

Photographie

Renaud Chassaing

Musique

Eric Neveux

Support & durée

2.35 : 1 / 97 minutes

Synopsis : Franky et Krimo rêvent de quitter la grisaille de leur quartier pour partir en voyage dans la célèbre et sulfureuse station balnéaire thaïlandaise de PATTAYA. Pour pouvoir s’y rendre à moindre coût, les deux amis ont la folle idée d’inscrire à son insu le nain de leur quartier au championnat du monde de Boxe Thaï des Nains. Mais ce qui devait être pour eux des vacances de rêves va se transformer en l’aventure la plus dingue et périlleuse de leurs vies.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !

Articles récents